Cessez de combattre votre ego : faites-le rayonner !

Ne-combattez-plus-votre-égo

En séduction, on lit parfois qu’il faut savoir « mettre son ego de côté » pour nous adapter plus aisément aux situations de séduction auxquelles nous sommes confrontés. Bien sûr, mettre son ego de côté nous permet d’être plus détaché du résultat, et de ne pas nous laisser aveugler par des croyances ou des pensées limitantes. De plus, avoir un ego surdimensionné n’est jamais une bonne chose. Mais si je vous disais que mettre son ego de côté n’est pas toujours la bonne solution ?

 

Cette identité unique : notre ego

 

L’ego, c’est ce qui qualifie le « moi ». Ou plutôt, je dirais que c’est avoir conscience de nous-même, de nos préférences, de nos qualités, de nos défauts… Bref, de tous ces petits détails qui une fois rassemblés bout à bout révèlent notre essence et donc notre personnalité.

En tenant compte de cette définition, et en essayant de l’accrocher à notre ligne de séduction naturelle et authentique : comment être séduisant de par notre présence attirante si nous mettons systématiquement notre ego de côté dans toutes les situations ?  Vous vous rendez évidemment compte de la petite contradiction que nous avons là.

La séduction que nous préférons chez Natural Seduction, c’est celle que nous exerçons à l’envie. Celle qui marche avec les ressentis : j’aime me dire que si cette femme me plaît, n’est-il pas ce qu’il y a de plus honnête que d’aller lui dire en la regardant droit dans les yeux ?

Pourquoi est-ce que ça marche ? Parce que vous le dites en totale harmonie, et en congruence complète avec votre ego. Votre cible le sentira, et si elle est intéressée, croyez-moi, vous lui laisserez un impact incroyablement fort.

A retenir : Mettre notre ego de côté, c’est refuser notre propre ressenti. C’est esquiver une situation dans laquelle nous sommes mal à l’aise, au lieu de nous y confronter et d’apprendre à y faire face.

 

Mettre son ego de cote : une fausse solution court-terme

 

Maintenant que vous avez bien compris en quoi l’ego peut être une incroyable source d’attraction pour les femmes, vous comprendrez plus aisément pourquoi je considère que mettre son ego de côté n’est qu’une solution « court-terme » à un problème que vous devrez régler un jour ou l’autre de toute façon. Je m’explique :

Prenons un séducteur qui commence tout juste à pratiquer la séduction sur le terrain. Il aura une appréhension, une peur de l’approche tout à fait légitime. Il n’osera pas dire à une femme qu’elle lui plait parce qu’il aura peur du jugement. Quelle va être sa solution la plus rapide et la plus simple à mettre en place ? Tout simplement d’éviter cette situation de mal-être en ne dévoilant pas son intérêt, et en allant à la place lui demander un avis sur quelque chose ou tout autre prétexte bidon pour aller lui parler.

Bien sûr qu’il aura réussi à résoudre son problème : il avait peur d’approcher, mais en ne dévoilant pas son intérêt, il aura réussi à surmonter sa peur : à court terme, ça marche, OK. Mais cette solution ne le fera pas progresser comme il le souhaite, puisqu’il aura toujours autant peur de dévoiler son intérêt à une femme qui lui plait. Comment fera-t-il pour lui demander son numéro ? Pour lui proposer un RDV, pour faire en sorte d’aller encore plus loin ?.

Si ce même séducteur avait pris le temps de se CONFRONTER à cette peur de l’approche, en allant dévoiler son intérêt dès le départ ? Peut-être que cette femme aura été flattée par son approche, et qu’il n’aura même pas eu besoin de réfléchir sur comment prendre son numéro, la revoir autour d’un verre etc. puisqu’il aura de lui-même dévoilé son intention dés le départ. C’est tout simplement la suite naturelle à cette approche.

 

Le combat contre notre ego

 

Lorsque j’ai commencé en séduction, je lisais partout sur internet qu’il fallait me montrer « alpha » et éviter de dévoiler mon intérêt aux femmes. Il fallait que je me fasse désirer, et faire en sorte qu’elle m’envoie des signes d’intérêt avant de pousser l’interaction plus loin. Je me suis alors tourné vers des approches indirectes et je n’assumais jamais le fait d’être attiré par elle. Je jouais le mec détaché d’elle, alors qu’en réalité, je n’étais pas détaché du résultat.

 

>> A lire : Passion et détachement : deux qualités indispensables à adopter.

 

Et bien devinez quoi, très souvent elles trouvaient que j’étais un mec un peu bizarre ! Pourquoi ? Nous avons déjà vu que les femmes avaient le don surnaturel (ou pas) de déceler chez nous les comportements inconscients et les contradictions. Le fait de faire semblant d’être détaché, alors qu’en réalité au fond de moi, je voulais la séduire, crée en quelque sorte une incohérence dans ma manière de faire.

Verbalement, oui. Je serai détaché. Je lui demanderai un avis sur quelque chose, ou j’essaierai de la faire rire. Mais non verbalement,  je sous-communiquerai inconsciemment le fait que je suis intéressé par elle. D’où une contradiction plus ou moins évidente en fonction de notre capacité à jouer un double jeu.

« Ok ok Famix, tu es bien cool de me dire tout ça, mais quel est le rapport avec l’égo ? »

J’y viens justement. Pour reprendre le cas que j’énonçais plus haut :

 

    • D’un côté : J’ai conscience que je veux la séduire, PAR CONSÉQUENT je vais chercher à lui plaire. C’est mon égo qui va me dicter ce comportement.
    • De l’autre : Je veux paraître détaché, ou inaccessible pour qu’elle soit attirée par moi. Je vais donc chercher à mettre mon ego de côté.

 

Finalement, on se retrouve avec quoi ? Au lieu de prendre le temps d’écouter notre cible, et de valoriser nos plus belles qualités, on se retrouve à batailler contre notre ego. On se complique alors la tâche là où on souhaitait à la base trouver une solution simple à notre souci d’ego.

 

La solution la plus simple : laissez parler votre ego !

 

Et oui ! Cela peut paraître évident dit comme ça, mais si notre bataille d’ego nous pose un souci, pourquoi choisir de se battre contre lui ?

Laisser notre ego s’exprimer pleinement, c’est assumer nos désirs, nos envies, et c’est également faire rayonner notre confiance.

Vous connaissez très certainement des hommes naturellement bons avec les femmes. Je peux vous dire que le point commun de tous ceux que j’ai eu le plaisir de croiser lors de mon parcours de séduction, ce sont ceux qui dégageaient une présence de par leur ego assumé.

Ces hommes sont conscients de leurs plus grandes qualités, ont un style de vie en général riche, avec de nombreux centres d’intérêts et une ouverture d’esprit hors normes, mais ils savent également quels sont leurs standards, et leur degré de tolérance vis-à-vis des situations qui les mettent mal à l’aise.

A retenir : Soyez conscients de votre ego. Connaissez vos qualités et apprenez à les mettre en avant. Sachez vos défauts et assumez les, et faites en sortes que vos qualités rayonnent pour que vos défauts ne soient plus qu’un grain de sable dans votre présence séduisante.

 

Attention au piège : avoir un ego surdimensionné

 

Depuis le départ, je vous fais les louanges de votre égo, mais il serait malhonnête de ma part de ne pas évoquer le problème de l’ego surdimensionné.

Nous avons vu au tout début de cet article que notre ego était ce qui nous caractérisait en temps qu’hommes uniques en notre genre. MAIS cela ne justifie en rien le fait que notre ego doit sortir de notre sphère individuelle ! Lorsque l’ego est surdimensionné, on aura tendance à dire et à faire en sorte que c’est NOTRE manière de concevoir et de faire qui sera la meilleure ou la seule bonne façon. Bien entendu, c’est complètement faux : il y a autant d’hommes que de façons d’assimiler la séduction.

Le fait d’avoir un ego puissant démontre une confiance en nous. Mais nous avons déjà tous vu quelqu’un de trop confiant et de trop imbu de lui-même : c’est un véritable repoussoir. Faites-moi plaisir et ne tombez pas dans ce vice. Ayez un égo, mais restez humbles. Soyez tolérant envers les autres visions et points de vue, et ne cherchez pas à imposer votre manière de concevoir une relation homme-femme.

Avoir un ego, c’est aussi accepter le fait que certaines femmes ne vous apprécieront pas. Mais c’est aussi accepter que d’autres trouvent cela terriblement sexy. Rien que pour cette seconde possibilité, j’ai déjà fait mon choix ! On ne peut pas se faire apprécier de toutes les femmes, et encore moins les séduire toutes. Sur le sujet de l’ego, il est nécessaire de faire en sorte que cette croyance soit encore plus ancrée en vous que d’habitude.

N’oubliez jamais que la séduction se joue à DEUX et que si une femme n’est pas intéressée par vous, sachez que vous en trouverez 10 autres qui rêvent de rencontrer cet homme avec une personnalité forte et qui l’exprime avec élégance et humilité.

publié le par Famix dans Théorie de la séduction 3 commentaires
  • http://boursebinaire.fr Julie

    L’égo est le reflet de notre personnalité. Et franchement, moi, en tant que femme, j’aime les hommes sûrs d’eux, qui n’ont peur de rien, qui s’aiment. Bref, j’aime les hommes un peu macho. Mais il faut savoir poser les limites quand même. L’homme qui m’attire le plus a une forte personnalité mais il est aussi très galant, gentil et romantique. Alors il ne faut pas cacher son égo, ce serait de l’hypocrisie.

  • Sébastien

    Salut,

    Je pense que je séduis pour, justement, satisfaire mon égo…

    • Famix

      Bonjour Sébastien.

      Ton commentaire est intéressant, car il souligne quelque chose que je n’ai pas précisé dans l’article : séduire pour satisfaire son égo est un mauvaise démarche. Car cela à tendance à te mettre de la pression là où cela doit rester authentique et naturel. Au contraire, il faut utiliser son égo, sa personnalité, et son côté unique POUR l’appliquer dans un cadre de séduction, et pas l’inverse.

      Ton égo doit déjà se sentir satisfait pas ton style de vie, par tes passions et tes activités, et non pas par la séduction : celle ci est bien trop aléatoire pour t’apporter une satisfaction d’égo constante et sur le long terme, cela peut même te frustrer.

      Pour cela, je te conseille de vraiment séduire pour te faire plaisir avant tout. Ton égo viendra d’ailleurs ;).

      Bon courage !