Natural Seduction

L’Art du Next : quand faut-il passer à autre chose avec une femme.

Savoir séduire, c’est aussi savoir quand il faut passer à autre chose.

La séduction n’est pas un long fleuve tranquille : je l’ai déjà dit en de multiples occasions, mais vous ne pourrez pas séduire toutes les femmes.

Il convient donc de prendre le temps de comprendre quand, et dans quels cas il vaut mieux « laisser tomber » et passer à autre chose avec une femme.

Quand devez vous passer à autre chose ? Et quelles femmes il vaut mieux éviter dans tous les cas ? Il suffit de suivre quelques étapes simples pour y voir plus clair.

Premièrement, définissez votre seuil de tolérance.

 

J’ai déjà eu l’occasion de parler de l’importance des standards en séduction.

J’y abordais entre autres le fait qu’il était important de prendre le temps de réfléchir à son seuil personnel de tolérance.

Si vous pratiquez la séduction, vous savez que cela demande un certain investissement en temps et en énergie : vous devrez prendre le temps de faire des nouvelles rencontres, de gérer vos différents rendez-vous, et le tout en prenant en compte vos contraintes dictées par votre style de vie.

Car oui, nous n’avons pas tous le même emploi du temps, ni la même expérience avec les femmes.

Par conséquent, vous ne déployez pas la même énergie, ni les mêmes efforts pour séduire une femme que votre voisin.

C’est en partant de ce constat que vous devrez apprendre à définir votre seuil de tolérance.

Autrement dit, jusqu’où vous êtes prêts à aller pour séduire une femme.

C’est en menant cette réflexion que vous définirez les premières bases pour savoir si vous devrez passer à autre chose ou non.

Pour prendre mon cas personnel, j’ai fixé un seuil de tolérance maximal à presque toutes les « étapes » de ma rencontre.

 

Attention, je vous donne ces exemples à titre indicatif, et peut-être qu’ils ne vous correspondront pas parfaitement.

Mais vous pourrez néanmoins vous en inspirer pour fixer vos propres critères.

 

J’ai déjà acquis une certaine expérience avec les femmes, et je sais que dans la très grande majorité des cas, je n’ai pas besoin de dépasser les 2 à 3 rendez-vous avec une femme pour l’amener au sexe si cela se passe bien.

J’en déduis donc un premier seuil de tolérance : si je constate que je rame encore pour séduire une femme, alors que j’ai déjà eu l’occasion de passer 3 rendez-vous avec elle, il y a de fortes chances que je passe à autre chose.

Autre argument : j’ai bien moins de temps libre qu’auparavant pour séduire, du fait de mon emploi à temps bien souvent plein à craquer. Autrement dit, j’aurais difficilement la possibilité de caser plus de 2 à 3 rendez-vous sur une semaine de travail.

Egalement, je fais en sorte de multiplier mes opportunités.

La multiplication des opportunités est un élément clé, que beaucoup de séducteurs sous estiment. Si je suis dans une phase de séduction plus intensive, je vais toujours chercher à avoir plusieurs options.

Ce qui signifie que si une femme est trop hésitante, et refuse deux fois de me voir, je ne lui proposerais certainement pas une troisième fois, mais je dépenserai plutôt mon énergie à organiser un rendez-vous avec une autre femme.

Voilà un autre seuil de tolérance.

Bien entendu, pour pouvoir vous fixer un tel seuil de tolérance, il faut que vous ayez plusieurs options. Ou pour le dire autrement, vous devrez régulièrement faire de nouvelles rencontres.

Vous voyez où je veux en venir ?

Tous ces éléments sont des éléments qui vont venir définir le cadre de mon seuil de tolérance, à partir duquel je saurais dans 80% des cas si je dois passer ou non à autre chose.

Je vous encourage donc vous aussi à mener cette réflexion et à vous imposer des seuils de tolérance, et à vous y tenir autant que possible.

Les cartons rouges de la séduction

 

La séduction n’est pas une science exacte, et, si les seuils de tolérances répondent en partie à la question, il reste les cas de 20% restants où vous serez tiraillé entre passer à autre chose et continuer d’entretenir un processus de séduction.

Il y a un certain nombre de signaux d’alarmes qui devraient vous mettre la puce à l’oreille si comme moi votre objectif est de vivre des relations saines et sincères avec les femmes qui vous plaisent.

En écoutant ces signaux de façon rationnelle, vous savez que certains comportement, et certaines réactions, présagent de beaucoup de prises de tête et de dépense inutile d’énergie.

Je vois ces signaux comme des cartons rouges, qui devront immédiatement vous faire passer à autre chose.

 

N’oubliez pas que la séduction se joue sur le long terme, et qu’il y a des milliers de femmes agréables avec qui vous êtes sûrs de passer de très bons moments.

 

Je considère donc que certains types de femmes vous demanderont nous seulement beaucoup de temps, mais surtout d’énergie mentale au détriment de votre épanouissement avec les femmes de manière générale sur le long terme.

Ce sont spécifiquement les cas où vous devriez, selon moi, passer immédiatement à autre chose.

Voici 90% des cas que vous serez amenés à rencontrer :

 

La Virtuelle : Vous vous rendez compte qu’une femme que vous voulez séduire cherche sans arrêt à garder contact avec vous, mais à distance. Vous n’avez probablement jamais réussi à la revoir en rendez-vous, ou peut-être dans le meilleur des cas, vous avez eu un premier rendez-vous avec elle.

Typiquement, elle vous écrit de nombreuses fois par jour, cherche à savoir ce que vous faîtes, où vous êtes, entretien la discussion MAIS évite soigneusement le moindre rendez-vous en tête à tête.

Je constate ce type de comportement généralement chez les femmes les plus jeunes, ou les plus inexpérimentées.

Séduire ce type de femme est épuisant, à la fois en termes d’énergie, mais aussi en temps. Vous avez même de fortes chances de ne jamais réussir à la revoir, ou alors après des dizaines de tentatives si vous avez de la chance.

Dans le cas présent, mon seuil de tolérance s’applique sans aucune réserve : si elle refuse / reporte 2 fois mes demandes de rendez-vous, alors je supprime purement et simplement son numéro de téléphone de mon répertoire.

 

L’Hystérique (ou la drama queen) : C’est une femme qui vous prendra la tête sur des sujets futiles alors que vous l’avez à peine rencontrée, ou vue une fois en rendez-vous.

Les petites disputes sont bien entendues tolérables et même « normales » lorsque vous êtes déjà dans une relation, mais les crises de nerfs d’une sont à bannir totalement durant toute la phase de séduction pré-relation.

 

La Frustrée : Différente des cas précédents, il s’agit ici d’une femme qui est toujours enfermée dans un ouragan de négativité. N’oubliez jamais que la frustration, et la négativité sont les ennemis de la séduction et de l’épanouissement personnel.

Je vous conseille donc d’éviter purement et simplement les femmes dégageant une aura négative.

 

La collègue de travail : Ici, c’est un peu plus délicat, je suis conscient que tous ne seront pas du même avis.

De manière générale, je conseille d’éviter de mélanger séduction et carrière. Surtout si vous travaillez dans une industrie de niche, où tout finit par se savoir.

Beaucoup d’hommes ne font des rencontres que dans le cadre de leur travail, et se limitent par conséquent à un milieu fermé.
Je ne dis pas que ce n’est pas possible, ou que c’est systématiquement une mauvaise idée, mais dans un contexte pro, les nouvelles vont très vite.

Il se peut que votre relation (cachée ou non) ait des répercussions sur votre vie professionnelle.

On ne peut pas jamais prévoir l’issue d’un processus de séduction ou d’une relation, ni les rumeurs qui pourraient nuire à votre vie professionnelle.

Je préfère éradiquer totalement ce risque, étant donné l’importance de ma carrière (et typiquement dans le type d’entreprise où les nouvelles peuvent aller très vite) en regard de mon style de vie.

Par conséquent j’évite soigneusement de séduire les femmes avec qui je travaille / peut être amené à travailler.

Raison de plus pour apprendre à aborder dans la rue, n’est-ce pas ?

Les alcooliques, accros à la drogues, et autres marginales sont bien évidemment à éviter avec le plus grand soin pour des raisons évidentes.

Bien à vous.

Votre ami,

Famix.

A propos de 

Depuis 2013, j’aide les hommes à apprendre à séduire naturellement les femmes qui leur plaisent, en restant eux-mêmes et sans techniques compliquées. Je crois en une séduction naturelle, honnête, et assumée. Je crois en le fait de devenir un meilleur homme pour être plus séduisant.

2 Commentaires

    • Famix

      1 octobre 2017 - 17 h 03 min
      Reply

      Salut Chrys!

      C’est toujours un plaisir de te lire ;-).
      Je vois que nous appliquons toujours les mêmes recettes gagnantes !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *