Natural Seduction

Comment ne plus être jaloux

Être jaloux est l’une des émotions qui a le plus de chances d’entraver votre épanouissement et votre capacité à séduire.

Savoir comment ne plus être jaloux est donc à mon sens l’une des choses que vous devrez développer le plus rapidement possible, à partir du moment où vous avez vos premiers résultats avec les femmes.

Parce que la jalousie, a elle seule, est la racine d’un nombre très élevé d’incohérences et d’incongruence lorsque vous voulez séduire une femme naturellement.

Si on vous reproche souvent d’être jaloux, ou que vous sentez vous-même que la jalousie a un impact négatif sur votre épanouissement affectif et sexuel, cet article va vous donner toutes les clés pour vous en débarrasser une bonne fois pour toutes.

Pourquoi vous ne devez plus être jaloux

 

Je vais vous dire une chose : la jalousie ne peut QUE impacter négativement vos résultats avec les femmes.

Ce que je veux dire par là, c’est qu’il n’y a absolument AUCUN avantage pour vous à être jaloux d’une femme.

Je ne dis pas que vous pourrez vous débarrasser et ne plus jamais ressentir de jalousie, d’ailleurs ce n’est pas le but.

La jalousie EST, de fait, un sentiment naturel pour la très grande majorité des hommes.

Mais seule une toute petite minorité comprend que cette jalousie peut être totalement maitrisée en suivant quelques principes que je vais vous détailler ici.

Être jaloux est la toute première preuve que vous manquez de détachement.

Je vais parler ici de 3 contextes dans lesquels 90% des hommes ont des chances de ressentir ce sentiment de jalousie.

 

Le premier contexte : ne plus être jaloux avant même la phase de séduction

 

Je commence par celui-là parce que c’est le plus simple à comprendre.

Si vous êtes jaloux d’une femme avant même d’avoir eu ne serait-ce qu’un seul semblant de résultat avec elle, vous êtes éliminé d’avance.

Vous pourrez d’ailleurs constater régulièrement ce phénomène en boîte de nuit, si vous êtes un fervent séducteur en club : vous flashez sur une jolie blonde accoudée au bar, et lorsque vous l’abordez, un inconnu vient vous aborder « soi-disant » pour la défendre.

Il peut s’agir d’un de ses amis, souvent, ou parfois même d’un inconnu qui n’a juste pas le courage d’aller l’aborder mais est tellement jaloux que vous le fassiez à sa place qu’il en vient à perturber votre approche.

Attention, je ne parle pas d’un cas où cet homme serait son petit ami.

Dans ce premier contexte, je parle bien d’hommes qui n’ont jamais eu le moindre résultat avec cette femme.

Quand je constate ce genre de phénomène (ou plutôt constatait, car je ne sors que très rarement en boîte de nuit désormais), je sais d’office que ces deux hommes se mettent hors jeu eux-mêmes (et vous avez, vous, toutes vos chances).

Il m’est même déjà arrivé qu’une femme prenne partie carrément contre son ami, parce qu’elle aurait bien aimé se faire aborder de manière élégante, et que son soi disant « ami » l’en empêche.

J’ai pris un exemple d’une situation en boîte de nuit exprès pour que vous compreniez bien là où je veux en venir.

Mais c’est exactement la même chose dans tous les environnements : si vous montrez à une femme que vous êtes jaloux d’elle, alors que vous n’avez obtenu AUCUN résultat (par exemple si vous ne l’avez jamais abordé ou suggéré de l’intérêt pour elle), vous réduisez drastiquement vos chances de conclure.

Tout simplement parce que vous lui montrez de but en blanc qu’elle est votre seule option.

 

Le deuxième contexte : ne plus être jaloux pendant la phase de séduction.

 

Pendant la phase de séduction, c’est un peu la même chose, sauf que avez normalement déjà été présélectionné.

Que ce soit après une approche directe réussie, ou parce que vous avez déjà pu obtenir un numéro ou un rendez-vous avec une femme, vous êtes déjà dans une dynamique de séduction.

Et si possible, vous avez réussi à rendre cette séduction mutuelle.

La demoiselle que vous voulez séduire est à ce stade intéressée par vous : vous avez donc encore toutes vos chances de conclure.

Et c’est là que le bât blesse.

Beaucoup d’hommes font cette erreur d’accorder bien trop d’importance à cette femme, et bien trop tôt.

C’est une erreur que je constate d’ailleurs très souvent chez les séducteurs débutants ou intermédiaires, qui, s’ils savent déjà se créer des opportunités, se limitent encore trop et accordent trop d’importance à ces dernières.

Car oui, si vous avez réussi à générer une certaine curiosité, et une certaine attraction aux yeux de cette femme, vous devrez comprendre une chose :

Vous n’êtes pas sa seule option.

J’ai déjà eu l’occasion de le dire, mais vous devez comprendre qu’à notre époque, une femme aura de très grande chances d’avoir plusieurs prétendants qui lui tournent autour.

Comprenez que vous ne pourrez absolument rien y faire.

Pas plus tard que la semaine dernière, je discutais avec une femme avec qui nous avions déjà eu 2 ou 3 rapports.

Nous parlions justement des rencontres via les sites de rencontres ou applications telles que Tinder.

Elle m’expliquait que de toute manière, n’importe quelle femme pouvait s’inscrire sur l’une de ces applications et obtenir un rencard tous les jours si elle le souhaite, étant donné la très grande prédominance d’hommes qui sont dans le besoin affectif et sexuel.

Si vous ne me croyez pas, demandez à une de vos amies de s’inscrire sur Tinder et regardez un peu les messages qu’elle reçoit, et le nombre de prétendants.

Et même en dehors des applications, elle aura très certainement dans son entourage plusieurs prétendants, que ce soit parmi ces collègues, dans son cercle d’amis, ou de simples connaissances.

Si vous avez tendance à ressentir une certaine jalousie à ce niveau là et pendant cette phase de votre séduction, c’est très certainement parce que contrairement à elle, c’est votre seule option.

Et vous avez peur de perdre cette seule option.

Cela engendre d’une part, les mêmes travers que dans le premier contexte ci-dessus : vous lui démontrez un manque flagrant de détachement (si elle s’en rend compte).

Et le deuxième travers, c’est que vous vous mettez vous-même une pression supplémentaire pendant vos phases de rendez-vous et de conclusion.

Vous devez recalibrer vos croyances : dites-vous qu’elle a de toutes façons, d’autres prétendants.

Faîtes en sortes de vous aussi, multiplier vos opportunités.

Vous ne l’avez pas encore séduite, et il n’y a encore rien qui soit en place entre vous.

Vous n’avez alors aucune raison de surestimer l’importance que cette femme a pour vous dans votre vie.

 

Le troisième contexte : ne plus être jaloux dans votre relation

 

N’oubliez pas qu’un séducteur naturel devrait avoir pour objectif de ne vivre que des relations saines reposant sur des bases solides.

Être jaloux peut également nuire à vos relations avec les femmes.

Et quelle que soit votre relation, que nous parlions de relation monogame, polyamoureuse, de type sexfriend…

Peu importe.

Pour la combattre, il faut vous assurer :

  1. Que vous avez des objectifs séduction cohérents avec ce que vous vivez avec cette femme.
  2. Que vous assumez le type de relation que vous entretenez avec cette femme, et que vous ne jouez pas double jeu.
  3. Que vous ayez, là encore, les bonnes croyances en place (et que vous oubliez les fausses croyances qu’on veut vous faire croire sur les femmes).

Détaillons chacun des points.

Le premier : partez de votre objectif.

 

Quel que soit le type de relation que vous vivez avec une femme, vous devez vous assurer qu’il est cohérent avec l’objectif séduction que vous vous êtes fixés.

Autrement dit, si vous cherchez par exemple à rencontrer une femme pour vivre une relation pérenne sur la durée, vous devrez certainement vous focaliser sur un type de femme qui soit dans la même dynamique que vous, et apprendre à passer à autre chose si elle ne rentre pas dans vos standards.

Et inversement si vous cherchez à multiplier vos opportunités et vos conquêtes.

Bref, là où je veux en venir, c’est que vous devez faire en sorte que vos actes soient d’abord et avant tout le reflet de vos objectifs, et non pas des actes hasardeux.

 

Le deuxième : vous assumez votre relation avec cette femme.

 

Si vous assumez votre relation, vous ne cachez pas vos intentions.

Vous êtes naturel, et cohérent avec vous-même.

Vous ne cherchez pas à cacher certaines choses aux femmes que vous voulez séduire, mais vous les assumez.

Avec l’esprit libre et en phase avec vous-même, vous réduisez proportionnellement vos chances de cultiver des sentiments négatifs, au premier rang desquels la jalousie.

 

Le troisième (et le plus important) : vous développez les bonnes croyances.

 

Vous ne croyez plus que les femmes sont des êtres spéciales et précieuses telles qu’on vous le raconte dans les contes de fées.

Comprenez bien que si une femme veut vivre une autre expérience qu’avec vous, elle le fera.

Que vous soyez jaloux ou non, que vous soyez l’homme le plus attentionné ou le plus « bad-boy ».

Cela ne sert à rien d’épier ses comptes de réseaux sociaux, ou de vouloir deviner son code de téléphone portable.

Sérieusement, vous voyez James Bond ou Don Draper fouiller dans le téléphone portable de sa copine ? Allons.

Si elle veut aller voir ailleurs, elle le fera, et si elle ne veut pas que vous le sachiez, vous ne le saurez probablement jamais.

Pour l’anecdote, la toute première femme avec qui j’ai couché, lorsque j’avais 18 ans, était une étudiante de 22 ans en couple, qui ne m’avait bien entendu jamais parlé de son copain avant que nous ayons couché ensemble chez elle.

Elle s’était juste disputée avec lui la semaine précédente, et il se trouve que nous nous sommes rencontrés à ce moment là.

Je l’ai revue une paire de fois, et finalement je crois savoir qu’ils se sont réconciliés ce qui a mis fin à notre courte aventure.

Et avant que certains rageux ne me sautent dessus en me disant que les femmes sont « toutes des garces ou des salopes », ce n’est absolument pas la morale de cette anecdote.

Ce que je veux vous expliquer au travers de cette anecdote, c’est que si ce n’est pas déjà fait, vous devez comprendre avant tout que les femmes réagissent principalement en fonction de leurs émotions sur le moment.

Et que ces émotions varient dans le temps.

Et c’est pour cela que nous autres séducteurs naturels avons appris à vraiment aimer les femmes pour qui elles sont.

 

En conclusion, comment ne plus être jaloux

 

Je ne dis pas que je ne ressens jamais ce sentiment de jalousie moi-même, mais simplement qu’il est totalement contre-productif pour ma démarche de séduction.

Quand bien même ce sentiment existe, je sais que je le maîtrise par ces façons :

  • J’ai un objectif précis, et une vision claire pour chaque relation que j’entame avec une femme.
  • Je fais en sorte de toujours avoir plusieurs opportunités, et je me sais capable d’en recréer en abordant de nouvelles femmes si besoin.
  • Je suis réaliste et non bercé d’illusions en ce qui concerne les femmes.

Focalisez vous sur vous, sur vos qualités, et sachez les mettre en valeur le plus possible.

Donnez lui envie de vous revoir, et faîtes du succès et de l’amélioration de vous-même un objectif prioritaire.

Vous n’en ressortirez que plus heureux, et plus épanoui.

La jalousie ne sera alors plus qu’un mauvais souvenir.

Votre ami,

Famix.

A propos de 
Depuis 2013, j'aide les hommes à apprendre à séduire naturellement les femmes qui leur plaisent, en restant eux-mêmes et sans techniques compliquées. Je crois en une séduction naturelle, honnête, et assumée. Je crois en le fait de devenir un meilleur homme pour être plus séduisant.

0 Commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez vraiment apprendre à séduire naturellement les femmes qui vous plaisent ?
De la rencontre au premier rendez-vous, entrez votre adresse mail pour recevoir votre vidéo gratuite exclusive, ainsi que mes meilleurs conseils directement dans votre boîte mail !  
Votre adresse e-mail sera conservée avec la plus grande confidentialité.