Natural Seduction

De la rencontre au rendez-vous : améliorer vos chances de la revoir

De la rencontre au rendez-vous : comment améliorer vos chances de la revoir

 

 

Vous avez réussi à prendre votre courage à deux mains et êtes allé à sa rencontre ? Vous avez même réussi à passer un agréable moment et à échanger vos coordonnées dans le but de vous revoir lors d’un rendez-vous ? Cet article vous aidera à gérer cette phase un peu délicate et à remettre certaines pendules à l’heure.

 

Tout d’abord félicitations ! Vous vous êtes certainement rendu compte que lorsqu’on est naturel et authentique, ce n’est finalement pas si compliqué que cela.

Cependant, on fait souvent l’erreur de croire que maintenant qu’elle a accepté notre rencontre et que nous avons obtenu son numéro, que le plus délicat est fait. En fait, ce n’est que le début de notre processus de séduction (et je dirais même la partie la plus intéressante).

J’avais déjà abordé quelques aspects de la gestion de cette phase un peu plus délicate dans mon précédent article : « Comment séduire par SMS » 

Pour reprendre en résumé, vous devez bien comprendre que votre gestion de la phase de « pont » entre le moment où vous prenez son numéro et vos chances de la revoir dépend d’énormément de variables. C’est pour cela que cette phase est la plus imprévisible.

En effet, vous n’avez plus votre cible en face à face : vous ne pouvez pas profiter de votre ton de voix, de votre présence et de l’aura que vous dégagez. Le contact n’est maintenu que grâce au téléphone. C’est pour cela que je préconise d’essayer dans la mesure du possible d’aller assez vite entre la rencontre et le rendez-vous (pourquoi ne pas même lui proposer quelque chose au moment même de la rencontre).

 

Vous ne pouvez pas prévoir l’imprévisible

 

C’est pour cette seule et unique raison que vous ne pourrez pas revoir toutes les femmes dont vous prenez le numéro, quand bien même vous auriez réalisé une excellente approche et laissé une très forte première impression. Tout ceux qui vous vendent une méthode censée vous faire revoir toutes les femmes que vous approchez ne sont pas objectifs et sont très éloignés de la réalité du terrain.

En effet, vous ne pouvez pas savoir ce qu’il se passera à partir du moment où vous vous séparerez lorsque vous approchez une femme. Peut être qu’elle rationalisera sur le fait qu’elle a donné son numéro à un inconnu ? Peut être qu’elle rencontrera quelqu’un d’autre le soir même ? Ou encore qu’elle vous l’a donné car elle n’a pas osé vous dire non ? Toutes ces raisons sont absolument indépendantes de votre volonté, et vous pourriez être le plus grand des séducteurs que vous ne pourrez pas y changer grand chose.

Inversement, vous ne devez pas vous donner l’impression que cela ne fonctionnera pas. J’avais cette tendance là il y a encore quelques temps : si je ne sentais pas que l’approche s’était très bien déroulée, je me disais que cela ne servait pas à grand chose que je la recontacte, parce que je ne la « sentais pas » emballée.

Ce ne sont que de fausses croyances : elle peut tout aussi bien avoir changé d’avis et se dire « Après tout, pourquoi pas ? » même si elle vous a paru peu emballée lors de la rencontre.

 

Conseil : Apprenez à vous détacher complètement des numéros de téléphone ! Ils ne garantissent absolument rien sur la suite de votre processus de séduction.

 

Adoptez une véritable démarche de filtrage

 

J’ai eu l’occasion de le dire quelques fois sur ce site, mais la séduction consiste avant tout à convertir l’intérêt qu’une femme porte pour vous, et pas d’essayer d’attirer une femme qui n’est absolument pas intéressée par vous.

Le numéro de téléphone est un excellent moyen de filtrer les femmes qui seront vraiment intéressées de celles qui vous feront perdre votre temps.

A ce niveau là, il n’y a aucune réponse universelle. Tout dépend de vos objectifs :

Si vous abordez beaucoup de femmes, et que vous avez la chance d’habiter dans une grande ville, vous pouvez vous attendre à avoir un nombre conséquent de numéros de téléphone, et donc être un peu plus exigeant. Vous pouvez envoyer un simple message à tous vos nouveaux contacts, par exemple « Hey, ça va ? », de supprimer les non réponses et de ne garder que celles qui vont répondre, puisqu’elles ont de fortes chances d’être intéressées par vous.

Cependant vous n’avez pas besoin d’être aussi drastique. Comme je l’ai expliqué dans mon article plus haut sur la séduction par SMS, j’envoie en général deux messages. Un le soir même, qui contribuera à tester son intérêt pour moi (si elle y répond vite ou non), puis un second pour proposer le rendez-vous (indépendamment de sa réponse précédente). Suite à quoi, si je n’ai aucune réponse, je ne relance en général pas plus.

Il est inutile d’insister pendant des semaines ou des mois. Non seulement cela sera peu efficace par rapport aux efforts que vous fournissez, mais en plus, vous risquez de la harceler plutôt qu’autre chose, et de perdre définitivement vos chances de la revoir.

A retenir : Intéressez-vous principalement aux femmes qui sont déjà un minimum intéressées par vous. Ne perdez pas votre temps avec celles qui vous feront attendre pour rien. Soyez plutôt ouverts aux nouvelles rencontres.

Comment maintenir son intérêt sur un plus long terme ?

 

Je vais casser le suspens immédiatement : vous ne pouvez pas. Du moins, pas uniquement par téléphone.

Je vous le répète, le contact téléphonique, qu’il soit par SMS ou par appels interposés n’est qu’un moyen d’arranger votre rendez-vous, qui lui servira à créer de l’intérêt. Vous pouvez bien sûr gagner du temps si vous ne pouvez pas vous voir rapidement en gardant un peu contact, mais vous devez toujours privilégier le face à face.

Ne vous prenez pas la tête : je pars du principe que si une femme me répond, c’est qu’elle est au moins un minimum intéressée par me revoir.

 

« Tu es bien rigolo Famix, mais si elle veut me revoir, pourquoi elle refuse mon/mes RDV ? »

 

La réponse est là aussi très difficile. Il peut y avoir de nombreuses raisons, mais retenez que l’intérêt est imprévisible. Elle peut très bien ne pas vous répondre immédiatement, et la semaine d’après, vous proposer d’elle même un rendez-vous. L’intérêt n’est pas linéaire tout au long de votre processus de séduction, c’est la part d’aléatoire dont je parlais un peu plus haut. Elle a de plus certainement ses raisons et c’est son droit. Ne vous infligez pas trop de maux de têtes inutiles pour essayer de les comprendre.

 

Jouez sur son intérêt

 

Faisons comme j’aime très souvent le faire pour bien comprendre mes raisonnements : inversons la situation et prenons deux cas pratiques.

 

  • Cas 1 : Imaginons que vous soyez intéressé par une femme, et que celle-ci vous envoie des signes d’intérêt : elle vous propose de garder contact, vous envoie des messages, vous propose peut être même que vous vous revoyiez etc. Vous serez certainement heureux de voir qu’elle s’investit, et qu’elle vous écrit des messages. Vous allez donc faire des efforts pour essayer de lui montrer que vous aussi vous êtes intéressé pour passer des moments ensembles n’est-ce pas ?

 

Je vais vous annoncer une bonne nouvelle : l’inverse est exactement la même chose ! Si vous vous investissez en faveur d’une femme qui porte déjà un intérêt pour vous, sachez que cet intérêt sera de fait mutuel, et que vous entrerez dans une sorte de cercle vertueux. Inutile de tomber dans le piège d’être le prix, ou de vouloir se montrer inaccessible : vous la découragerez plutôt qu’autre chose.

 

  • Cas 2 : Imaginons maintenant que vous ne vous investissez pas vraiment si une femme vous sollicite pour que vous vous revoyez. Quelles pourraient en être les raisons ? Peut être que vous êtes intimidé par elle, que vous ne savez pas comment vous y prendre, ou que vous n’êtes tout simplement pas vraiment intéressé par elle. Que se passerait-il si soudainement vous vous rendiez compte qu’elle voulait peut être vous laisser une chance, mais qu’elle n’est pas si intéressée par vous que cela ?

 

Deux sous-cas sont possibles ici :

Soit vous êtes soulagés et finalement vous ne donnez pas suite.

Soit vous vous dites qu’en fait peut être que vous devriez vous aussi lui laisser sa chance de vous séduire. Vous vous rendrez peut être compte que finalement, peut être que vous raterez quelque chose si vous ne vous investissez pas ?

 

Là encore, bonne nouvelle, l’inverse est également vrai ! Si une femme se rend compte que finalement vous commencez à ne plus vouloir vous investir et faire des efforts pour la revoir, c’est que vous n’êtes peut être plus vraiment intéressé. Vous la « challengez » naturellement. Pourquoi ?

Parce que vous n’êtes pas là pour jouer au chat et à la souris avec elle. Vous lui avez montré de l’intérêt, mais vous n’êtes pas prêts à tout pour la revoir : vous avez déjà une vie bien remplie finalement, et tout ne tourne pas autour d’elle. Voici une manière de lui donner justement envie de vous laisser votre chance !

 

A retenir : Si elle est intéressée par vous, alors inutile de vous montrer inaccessible ! Au contraire, montrez lui que vous aussi vous êtes intéressé par elle. Inversement, si elle semble se désintéresser de vous, alors vous aussi, arrêtez de faire des efforts. Certaines reviendront toutes seules, et vous n’avez pas à forcer les choses d’une quelconque manière peu naturelle et peu attirante.

 

Conclusion

 

En espérant que ces quelques fondements vous aideront à revoir plus de femmes et rétabliront un peu plus de vérité dans ce que vous pouvez lire ou sur ce que l’on peut vous dire ça et là.

Si la séduction ne sera pas toujours mutuelle à 100%, sachez qu’il est possible néanmoins de faire en sorte qu’elle le soit le plus possible. 

Conférence-Séduction-Naturelle-2

Aborder, Séduire, Conclure.

Pour la première fois en 2019, je viens à VOTRE rencontre dans les villes de Paris, Lille et Lyon.

Je prévois de donner une conférence inédite de plus d'1H30, dans laquelle je vais détailler tout mon process de séduction naturelle.

Des entrées Early Access au tarif réduit sont encore disponibles.

Profitez-en !

 >> Cliquez ICI pour obtenir plus de détails et votre place. <<

A propos de 
Depuis 2013, j'aide les hommes à apprendre à séduire naturellement les femmes qui leur plaisent, en restant eux-mêmes et sans techniques compliquées. Je crois en une séduction naturelle, honnête, et assumée. Je crois en le fait de devenir un meilleur homme pour être plus séduisant.

11 Commentaires

  1. Irana

    16 octobre 2013 - 21 h 33 min
    Reply

    Petite question: dirais-tu (diriez-vous?) que ton (votre) intérêt retombe après le FC de manière générale ?

    • Kassidy

      17 octobre 2013 - 10 h 16 min
      Reply

      Bonjour Irina, je pense qu’il y a plusieurs cas de figure. Cela dépend essentiellement du poids de départ accorder à la femme. J’entends par là. Si la femme plaît d’entrée tant sur le plan physique que de personnalité. Alors l’intérêt ne chute pas même si je qualité du fc n’était pas au rendez-vous. Maintenant si des le départ le poids accorder à la femme était déjà léger, alors c’est malheureux à dire mais oui. Mais ca, il n’y a que l’éthique personnel du séducteur qui fera la part des choses.
      D’où l’intérêt de séduire les femmes qui nous plaisent réellement, physiquement et humainement. Ce n’est pas un jambon.

  2. Irana

    18 octobre 2013 - 22 h 15 min
    Reply

    C’est plus ou moins la réponse à laquelle je m’attendais. J’ai consciemment posé la question de manière générale, pour voir quelle réponse j’obtiendrais, mais je pense que c’est toujours un peu au cas par cas. Ça dépend de l’intérêt de départ, des circonstances et de l’état d’esprit de chacun. Tu me confortes dans cette opinion.

    Parfois les schémas ont du bon, plus facile, moins prise de tête et plus rassurants…

    « C’est malheureux à dire », pourquoi ?
    Ça peut être embêtant si l’intérêt de l’un des deux diminue après le FC (je ne parlais pas forcément d’un FC non réussi d’ailleurs…) et que l’intérêt de l’autre augmente. Mais bon c’est le jeu… On ne tombe pas toujours sur des personnes belles et passionnantes et les autres ne nous trouvent pas toujours beaux et passionnants…
    Parfois il y a des surprises, parfois des déceptions, en sachant que le FC n’est qu’un close parmi tant d’autres.

    Puisque l’intérêt n’est pas linéaire, je pense qu’il peut s’accroitre, même si « le poids accordé » à la personne était « léger » au départ.

    • Famix

      19 octobre 2013 - 14 h 16 min
      Reply

      Salut Irana ! Encore une intervention très intéressante ;).

      On est assez d’accord sur ce point : l’intérêt n’est pas quelque chose qui va forcément diminuer, ou augmenter.

      En fait, l’intérêt est plutôt quelque chose qui subit des hauts et des bas, en fonction d’énormément de variables (ce qui nous attire, notre personnalité, sa personnalité, nos objectifs personnels…)

      J’aimerais juste revenir sur le fait que le « FC n’est qu’un close parmi d’autres ». Je suis d’accord, mais je pense également qu’il un impact émotionnel beaucoup plus fort que le reste.

      Ce que je veux dire par là, c’est qu’il y a un avant, et un après FC. Celui ci peut nous souder ou au contraire nous faire prendre conscience que ce n’est pas exactement ce que nous cherchions exactement. Cela aussi a un impact sur l’intérêt je pense.

  3. Irana

    20 octobre 2013 - 14 h 06 min
    Reply

    Vraiment ? En quoi le FC t’aide à « prendre conscience que ce n’est pas exactement ce que tu cherchais » ?

    Je pense que tout dépend des attentes que l’on met derrière le FC, il peut avoir un impact émotionnel fort ou pas. Pour certains le KC aura plus d’impact, pour certains ce sera le FC et pour d’autres, ce sera autre chose…

    • Famix

      21 octobre 2013 - 13 h 19 min
      Reply

      Quand je parle de FC, je ne parle pas uniquement de l’acte en lui même.

      Ce que je veux dire, c’est que bien souvent, le rapport que nous entretenons avec une personne sera bien plus profond et bien plus intime après ce fameux FC.

      On peut donc tout a fait se rendre compte que finalement, le rapport que nous entretenons avec la personne n’est pas celui que nous voulions au départ, même si je trouve que cela reste assez rare si on respecte notre vision de la séduction que l’on essaye de transmettre via le site.

  4. Irana

    29 décembre 2013 - 19 h 41 min
    Reply

    Tiens, je pensais avoir répondu à ce commentaire mais apparemment, ce n’est pas passé… Donc je reposte ma réponse :

    Je ne suis pas sûre que ce soit le FC qui te permet de te rendre compte si tu veux poursuivre avec quelqu’un ou pas. Mais plutôt la complicité, l’entente… tout dépend du type de relation que tu désires…

    Pour ma part le FC est une étape parmi d’autres, une étape plutôt chouette mais je n’y projette aucune attente donc elle n’a pas vraiment d’impact sur la poursuite ou non de la relation, le FC en soit n’est pas vraiment déterminant. En revanche la complicité, le feeling oui.
    Généralement, ce qu’on veut/cherche avec une personne, on ne le sait pas vraiment au début, on le découvre au cours de la relation et de la séduction (sauf si tu as déjà une décision bien arrêté genre «non je ne veux pas relation sérieuse», ou le contraire… encore que cette décision peut quelque peu changer lorsque tu rencontres quelqu’un qui te plait vraiment), donc quelle information le FC te fournit-elle pour dire non, ce n’est pas ce que je veux ??
    Après si vraiment je tombe sur quelqu’un avec qui je n’ai aucune compatibilité sexuelle, là ça peut être un frein mais ce ne m’est jamais arrivé…

    • Famix

      31 décembre 2013 - 20 h 45 min
      Reply

      Encore des questions très pertinentes.

      Bien sûr, je suis d’accord avec toi sur ce point. Tout dépend de la personne, et de la relation.

      Je n’ai pas dit que le FC te permettra de décider de la suite des événements à lui seul.

      Prenons le problème à l’envers : pourrais-tu vraiment construire une relation, autrement qu’amicale, avec une personne avec qui tu n’as pas de compatibilité sexuelle ? Quand je parle compatibilité, je parle principalement d’attirance sexuelle.

      Je veux dire par là que pour tout type de relation, le fait de coucher avec la personne te fait entrer dans son intimité. Je ne parle encore une fois pas de l’acte, mais de toute la symbolique qu’il représente : celle ci ne sera pas la même si tu recherches une relation sérieuse ou non, là dessus nous sommes d’accord. Mais on ne peut pas vraiment dissocier le physique de l’émotionnel, à mon avis.

      C’est en ce sens que le FC aide à construire une relation.

      Je serais curieux de savoir ce que tu en penses !

  5. Irana

    10 janvier 2014 - 0 h 51 min
    Reply

    (Désolée pour le temps de réponse…)

    Je suis d’accord avec tout sauf :
    La symbolique du FC « ne sera pas la même si tu recherches une relation sérieuse ou non ».

    Je suis qu’en partie d’accord en fait. Je pense que tout dépend des attentes que tu projettes sur cette étape.
    Sais-tu vraiment si tu veux quelque chose de sérieux avec quelqu’un au tout début d’une relation ? Et puis, en admettant que tu saches si tu veux un truc sérieux ou non, est-ce que ça devrait altérer l’échange qui a lieu durant le FC ?
    Le FC est une manière d’apprendre à connaître l’autre sur le plan physique (voir émotionnel), et elle te fait entrer dans l’intimité de l’autre dans les deux cas, si tu prends le temps de la découverte, non ?

    Encore faut-il nous mettre d’accord sur le sens du mot intimité. Moi, ici, j’entends entrer dans son « monde sexuel » : ses goûts, ses délires, ses réactions, sa sensibilité sexuelle…
    Est-ce que faire l’amour devrait avoir une symbolique autre que l’échange et la découverte de l’autre à l’instant T ? (vraie question)

    Et puis, en passant, c’est quoi une « relation sérieuse » ? Est-ce une relation longue ? Une relation de couple ?
    Est-ce que tu peux envisager une vision des relations qui soit moins dichotomique (sérieuse/pas sérieuse) ?

    « Mais on ne peut pas vraiment dissocier le physique de l’émotionnel, à mon avis. »

    A court terme, certaines personnes y arrivent. A long terme, je pense que c’est plus difficile en effet.

    • Famix

      10 janvier 2014 - 20 h 28 min
      Reply

      (Pas de soucis, ah et si tu as l’occasion jette un œil à tes mails ;) ).

      « Sais-tu vraiment si tu veux quelque chose de sérieux avec quelqu’un au tout début d’une relation ? Et puis, en admettant que tu saches si tu veux un truc sérieux ou non, est-ce que ça devrait altérer l’échange qui a lieu durant le FC ? »

      Ce n’est pas vraiment rechercher quelque chose avant la relation, mais une question de feeling que tu entretiens avec la personne.
      Ce que je veux dire, c’est que tu peux très bien te sentir bien avec une personne, t’imaginer sans trop de difficultés la revoir, partager des moments plaisants (autres que sexuels, donc) pour qu’elle devienne une éventuelle copine, et qu’avec une autre, peut être que tu ressentiras seulement une attraction basée sur le physique et le sexuel (FF voir relation d’une nuit).
      Je parle du point de vue de l’homme ici, mais c’est bien entendu exactement la même chose dans l’autre sens.

      « elle te fait entrer dans l’intimité de l’autre dans les deux cas, si tu prends le temps de la découverte, non ? »

      C’est vrai. Mais pour moi une nuance existe entre un FC purement basé sur le plaisir physique, et un FC qui peut être, implique un peu plus que « juste » le plaisir physique (je ne parle pas nécessairement de sentiments).

      Je me rend compte que ce n’est pas facile de mettre les mots, mais je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ?

      Ce qui amène directement sur ton autre question, celle de la symbolique.
      Est-ce que faire l’amour « devrait » en avoir une, je ne pense pas. Après tout ça appartient à la décision de chacun. Quand on regarde certaines cultures plus traditionnelles, l’acte de « faire l’amour » en lui-même est considéré comme une union sacrée. Sans aller jusque là bien entendu, il s’agit de nuancer, mais on peut ici voir que faire l’amour n’est pas QUE question de plaisir à l’instant T.

      Je n’ai pas forcément le recul nécessaire pour répondre à cette interrogation, mais je pense que la question peut légitimement se poser.

      « Et puis, en passant, c’est quoi une « relation sérieuse » ? Est-ce une relation longue ? Une relation de couple ? »

      Quand je dis « relation sérieuse », je dirais que c’est une relation de couple, basée sur la complicité, l’émotionnel autant que le sexuel.

      « Est-ce que tu peux envisager une vision des relations qui soit moins dichotomique (sérieuse/pas sérieuse) ? »

      Oui bien sûr, il y a tout un tas de nuances à apporter. En ce qui concerne les relations Hommes-Femmes, et même humaines en général, ce n’est jamais tout blanc ni tout noir. J’ai volontairement simplifié ici pour essayer de t’apporter une réponse.

      En tout cas, ton commentaire a le mérite de me faire creuser la cervelle !

  6. Irana

    27 janvier 2014 - 22 h 19 min
    Reply

    (Done ! :) )

    « Ce n’est pas vraiment rechercher quelque chose avant la relation, mais une question de feeling que tu entretiens avec la personne.
    Ce que je veux dire, c’est que tu peux très bien te sentir bien avec une personne, t’imaginer sans trop de difficultés la revoir, partager des moments plaisants (autres que sexuels, donc) pour qu’elle devienne une éventuelle copine, et qu’avec une autre, peut être que tu ressentiras seulement une attraction basée sur le physique et le sexuel (FF voir relation d’une nuit). »

    Ce « pour qu’elle devienne une éventuelle copine » me trouble… cette idée de but… « passer des bons moments pour qu’elle devienne une potentielle copine ». Je comprends ce que tu veux dire avec cette idée de feeling : parfois tu sens que tu as plus de choses à partager avec une personne qu’avec une autre. Mais, vouloir trouver un but à cet échange, n’est-ce pas quelque part fausser/forcer ou passer à côté de quelque chose ? La surprise ? Le lâcher prise ? L’irrationnel ? C’est une vraie question. C’est l’idéal vers lequel j’aimerais tendre lors de mes rencontres, même si dans la pratique c’est un peu plus compliqué. Mais c’est une vision qui ouvre d’autres perspectives.

    Est-ce qu’une attraction basée sur le physique et le sexuel ne pourra jamais se transformer en une autre attirance, qui t’amènerait vers une relation d’un autre type ?

     » « elle te fait entrer dans l’intimité de l’autre dans les deux cas, si tu prends le temps de la découverte, non ? »

    C’est vrai. Mais pour moi une nuance existe entre un FC purement basé sur le plaisir physique, et un FC qui peut être, implique un peu plus que « juste » le plaisir physique (je ne parle pas nécessairement de sentiments).
    Je me rend compte que ce n’est pas facile de mettre les mots, mais je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ? »

    Je vois ce que tu veux dire. J’ai l’impression que ça revient à distinguer une relation pour laquelle on a des attentes et une autre pour laquelle on en a moins. Je me questionne de plus en plus sur cette notion d’ « attentes », est-ce vraiment possible dans une relation qui se passe bien de ne pas avoir d’attentes, de vivre la relation sans craintes, sans questionnements, sans ne serait-ce avoir l’attente/l’envie que ça continue ?

    « Ce qui amène directement sur ton autre question, celle de la symbolique.
    Est-ce que faire l’amour « devrait » en avoir une, je ne pense pas. Après tout ça appartient à la décision de chacun. Quand on regarde certaines cultures plus traditionnelles, l’acte de « faire l’amour » en lui-même est considéré comme une union sacrée. Sans aller jusque là bien entendu, il s’agit de nuancer, mais on peut ici voir que faire l’amour n’est pas QUE question de plaisir à l’instant T. »

    Je pensais précisément à ça quand j’ai écrit cette phrase. Dans certaines cultures/ religions, faire l’amour est sacré, elle a donc une symbolique forte, avec des implications, etc. Ma question invitait à la réflexion et elle reste entière. Et je te rejoins sur le fait que la réponse appartient à chacun. Mais je me suis souvent posée la question dans une société où les plaisirs sexuels ne sont pas toujours valorisés, et où l’acte sexuel porte le poids d’un certain nombre de constructions sociales. On y cristallise beaucoup d’idéal, d’attentes, de conformisme… alors qu’au final, à mon sens, ça reste quelque chose de très personnel et intime, et donc à découvrir, vivre et redéfinir par chacun.

    « Quand je dis « relation sérieuse », je dirais que c’est une relation de couple, basée sur la complicité, l’émotionnel autant que le sexuel. »

    En quoi une relation de couple est-elle plus sérieuse ? Est-ce qu’une relation hors du couple peut être basée sur la « complicité et l’émotionnel autant que le sexuel » ? Toutes les relations de couple sont-elles basées sur ça ?
    (J’aime bien te pousser dans tes derniers retranchements ;) )

    Contente de pouvoir échanger avec toi et que tu apprécies cet échange !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez vraiment apprendre à séduire naturellement les femmes qui vous plaisent ?
De la rencontre au premier rendez-vous, entrez votre adresse mail pour recevoir votre vidéo gratuite exclusive, ainsi que mes meilleurs conseils directement dans votre boîte mail !  
Votre adresse e-mail sera conservée avec la plus grande confidentialité.