Accueil » Le Blog du Séducteur » Et vous ? Pourquoi séduisez-vous ?

Et vous ? Pourquoi séduisez-vous ?

et-vous-pourquoi-sc3a9duisez-vous-5864044

J’entretiens une réflexion depuis quelques jours maintenant. Certains apprenti-séducteurs, lors de leur parcours semblent se perdre dans les confins des théories plus ou moins farfelues en séduction. Ils semblent oublier que la séduction n’est qu’un outil qui nous permet d’atteindre nos véritables objectifs. Je vous demande de vous poser la question suivante, pourquoi séduisez-vous ?

La séduction est un domaine fascinant. Sinon, je ne rédigerais certainement pas tous ces articles pour mes lecteurs adorés n’est-ce pas ?

La séduction transcende les relations homme femmes. Nous avons déjà vu que ce n’était pas l’affaire de techniques, ou de règles pré établies, mais plutôt de naturel et d’authenticité. La séduction, c’est de vous permettre de devenir vous-même, de révéler votre propre potentiel, et d’exploiter vos qualités en mettant fin à vos croyances limitantes.

Le mythe de la séduction parfaite

Nous sommes tous un peu perfectionnistes. Nous voulons que nos interactions avec les femmes se passent comme on voudrait qu’elles se passent, à la perfection.

Après tout c’est normal, on consacre tant d’efforts, on combat notre peur du rejet, notre peur du jugement, nos appréhensions, et on prend nos courages à deux mains pour essayer de séduire cette femme qui nous plait.

Il est normal que nous attendions un certain retour, et que nous corrigions nos défauts au fur et à mesure.

Le plus grand piège de la séduction est de vouloir qu’elle soit parfaite : la perfection nous fait rentrer dans un cercle vicieux. On essaye des choses, on réfléchit trop, on oublie que la séduction est un processus naturel d’attirance existant entre deux individus, avec chacun des codes différents, une personnalité différente et une expérience différente.

La séduction, ce n’est pas comprendre comment l’autre fonctionne, pour chercher à lui plaire, mais c’est de faire ne sorte de rendre l’intérêt mutuel.

A retenir : Ce que je veux dire par là, c’est que ce ne sont pas les techniques qui vous rendront séduisant, mais ce sont les émotions que vous allez engendrer, et ressentir.

En réalité comment séduire efficacement et naturellement, selon le point de vue Natural Seduction ?

    • Se débarrasser des mauvaises croyances dans un premier temps.
    • Combattre ses peurs dans un second temps.
    • Séduire, et se découvrir. En toute honnêteté.

Ayez un véritable but en séduction

Ayez un but de séduction, et n’oubliez pas qu’elle est un outil vous permettant d’atteindre vos objectifs, quels que soit ceux-ci.

Je me souviens de comment tout ceci a démarré pour moi, c’était au lycée : je voyais toutes ces jolies femmes, partout. Au supermarché, à l’école, en boite de nuit… Et je savais que c’était impossible pour moi de ne pas leur dire, de ne pas tenter quelque chose, mais j’étais paralysé par la peur. Cette fameuse peur de l’approche, ou du rejet. J’étais aveuglé par le jugement des autres, et par conséquent, je n’étais pas moi-même.

En fait, mon but en séduction, ce n’était pas de coucher avec des centaines de femmes, ou me trouver une copine (même si ces objectifs sont tout à fait légitimes et compréhensibles). Mon véritable objectif, c’était de dépasser cette peur, pour vivre de manière épanoui avec moi même et avec les femmes, ni plus ni moins.

Pour revenir au sujet de départ, je disais que les apprenti-séducteurs se sentent parfois mal vis-à-vis de leur parcours. Après tant d’efforts pour séduire cette femme, elle ne répond pas à leurs appels, ne vient pas au rendez-vous, ne veut pas coucher… Bref, ils se sentent frustrés car ils sentent qu’ils n’ont pas les résultats qu’ils méritent, et donc restent dans ce cercle vicieux de frustration. Frustration que les femmes ressentent bien mieux que nous, soit dit en passant !

Repensez alors à ce que je disais plus haut, la séduction n’est-elle pas avant tout une question de se surpasser et de passer un bon moment avec des femmes jolies et agréables ? Il n’y a pas de place pour la frustration en séduction.

Je vous rassure, si jamais vous avez tendance à être parfois un peu déprimé lors des passages à vides : cela m’arrive aussi et cela arrive à tout les séducteurs, même confirmés. Ceux qui vous vendent le contraire vous mentent, et je pèse mes mots. Mais à chaque fois que je me surprend à avoir des pensées négatives, ou à me frustrer plus qu’il n’en faut, je repense à mon véritable BUT :

Ce que je voulais, c’était être capable de parler à des femmes, de les rencontrer, de passer de bons moments, et pourquoi pas aller le plus loin possible. Quand je repense à cela, je me dit que j’ai déjà réussi à dépasser toutes mes espérances. Je peux aborder une femme, et par la suite avoir de bonnes chances d’obtenir du résultat, n’importe quand, n’importe où, et dans n’importe quel contexte. Ce n’est pas déjà quelque chose de magique en soi ? Combien d’entre nous ont vraiment fait l’effort d’atteindre ne serait-ce que cet objectif ?

Non seulement je l’ai atteint, mais en respectant mes engagements, en restant honnête et authentique, sans jouer un rôle, ou faire semblant. Maintenant, je veux encore devenir meilleur. Je me rend compte qu’il me reste encore plus de chemin à parcourir que tout le chemin déjà parcouru, et rien que d’écrire ces lignes me motive à me lever de ma chaise maintenant et à sortir faire de nouvelles rencontres.

Et vous, quel est votre but ?

A tous les lecteurs qui nous font confiance, qui nous suivent, et qui ont exprimé la volonté profonde de devenir meilleur avec les femmes, mais aussi avec eux-mêmes, posez-vous la question suivante :

Avez-vous réussi à atteindre votre objectif, ce que vous vouliez ? Si oui, félicitations !

Si non, peut être devrez vous reconsidérer cet objectif. Avant de vouloir plaire aux femmes, assurez vous de déjà vous plaire à vous-même par exemple. Peut être que vous n’aviez pas le bon objectif, que vous pensiez vouloir quelque chose, mais que finalement, vous voulez autre chose ? Peut être devriez vous vous focaliser sur ce qui vous pose encore le plus problème, la peur de l’approche ? Les premiers rendez-vous ? Les objectifs peuvent, et même doivent évoluer.

Dans les deux cas, que vous fassiez partie des premiers ou des seconds : quelle est la prochaine étape ? Et je dirais même, quand allez-vous commencer à vous atteler à cette étape ? En êtes vous proche, ou faut-il encore des efforts ? Y’a-t-il moyen d’atteindre votre objectif encore plus vite ?

Tout progrès commence par un premier pas. Faites un plan d’action, aérez vous l’esprit, parlez-en à votre meilleur ami… Que sais-je, faites comme bon vous semble, mais sachez qu’en procédant de cette manière, vous vous poserez forcément les bonnes questions : celles qui vous amèneront à devenir l’homme que vous souhaitez devenir.


★★★★★

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *