Le Blog du Séducteur La théorie du nombre en séduction

La théorie du nombre en séduction

En séduction, il nous parait parfaitement logique que nos résultats dépendent très fortement du temps que nous consacrons à aller vers les femmes et à les séduire. Ce qui est moins évident, c’est de comprendre que nos résultats en séduction dépendent également du nombre de femmes que nous abordons. Dans cet article, je vais vous parler de la théorie du nombre.

Aborder plus pour séduire plus

Nous imaginons souvent à nos débuts que la séduction va nous permettre de séduire toutes les femmes. Ce n’est malheureusement pas vrai, quoi qu’en disent certaines personnes. Il n’y a aucune méthode ou technique qui permette de séduire toutes les femmes. Le seul secret pour obtenir plus de résultats, et donc de séduire et de coucher avec plus de femmes, c’est de prendre en compte le facteur statistique : c’est ce que j’appelle la théorie du nombre.

Prenons un séducteur A, persuadé que la méthode et les techniques de séduction permettent de séduire toutes les femmes. Avec cet état d’esprit, ce séducteur prendra son temps et s’acharnera à utiliser toutes ses techniques pour attirer l’attention de sa cible, si celle-ci n’est de prime abord pas intéressée, ou lui résiste trop. Il essaiera donc de persister et de discuter une heure avec celle-ci avant de réussir à prendre son numéro, puis passera deux ou trois rendez-vous avant de réussir à l’embrasser, et encore le même nombre pour réussir à coucher avec elle. Au final, il aura consacré toute son énergie et tout son savoir faire pour réussir à enfin arriver au bout.

Maintenant, prenons un séducteur B, peut être moins expérimenté et avec plus d’appréhension, mais qui prend en compte la théorie du nombre. Au lieu de passer une heure à essayer de convaincre une femme moyennement intéressée de lui donner son numéro, il se limitera à passer cinq ou dix minutes avec elle, avant de s’en aller, quel que soit son résultat. Vous aurez compris qu’en une heure ce séducteur B aura abordé au moins 5 ou 6 femmes, et aura par conséquent, 5 à 6 chances de coucher avec l’une d’elle. Ce qui signifie qu’avec le nombre, il aura réussi en une heure de temps à potentiellement coucher avec 6 femmes, en dépensant beaucoup moins d’énergie à essayer de persister avec une seule.

Alors bien sûr, notre séducteur B ne couchera probablement pas avec les 6 femmes, mais il aura logiquement beaucoup plus de chances de conclure avec au moins l’une d’elle. Cet exemple est également volontairement exagéré, mais c’est pour bien comprendre que le moyen le plus efficace pour obtenir plus de résultats en séduction, c’est qu’au lieu de vous acharner à essayer de séduire une seule femme, persuadez-vous qu’en multipliant vos approches, vous aurez nécessairement plus de résultats.

Le nombre : la méthode ultime ?

Maintenant que la base de la théorie est posée, intéressons nous concrètement au nombre. En y réfléchissant et en extrapolant, nous pouvons considérer qu’un séducteur expérimenté aura besoin d’aborder beaucoup moins de femmes pour conclure qu’un débutant. Pour autant, un débutant, en abordant un grand nombre de femmes, peut lui aussi espérer avoir un résultat significatif. En fait, il n’y a pas besoin d’être un séducteur pour comprendre qu’au bout d’un moment, en essayant encore et encore, on finit TOUJOURS par avoir du résultat. Tout simplement parce qu’en abordant beaucoup, vous aurez plus de chances de tomber sur une femme intéressée par vous d’emblée.

C’est pour cela que la clé de toute progression efficace en séduction passe nécessairement par le nombre. En fait, c’est un cercle vertueux : plus vous abordez de femmes, plus vous aurez de résultats, plus vous gagnerez en confiance en vous, plus vous serez efficace et séduisant et donc, au final,  moins vous aurez besoin d’aborder un grand nombre de femmes ? Vous suivez ? Ce n’est pas très compliqué à comprendre, mais ça reste malgré tout très puissant.

En fait, vous devez comprendre qu’il n’est pas sage de vouloir faire mouche à tous les coups, mais plutôt de cibler et de dépenser votre temps et votre énergie sur des femmes qui sont déjà intéressées par vous. Vous en ressortirez gagnant à tous les niveaux.

Connaissez votre nombre magique

Ce que j’appelle le nombre magique, c’est le nombre de femmes que vous pensez devoir aborder pour tomber sur une femme qui sera d’emblée suffisamment intéressée par vous pour aller au bout (Sixty l’explique très bien dans son livre, 60 Years Of Challenge). Bien sûr, il ne s’agit pas d’un nombre exact, car la séduction n’est pas une science exacte, mais nous pouvons tout de même retrouver des similitudes entre les différents stades de notre progression en séduction.

En fait, le nombre magique peut à mon sens se décliner dans toutes les « phases » de la séduction. Par exemple, si vous étiez surs à 100% qu’au bout de 3 approches, vous pourrez prendre un numéro, je suis certain que vous seriez beaucoup plus apte à aller aborder des femmes qui vous intimideraient sinon. C’est la même chose pour le reste : si vous êtes surs qu’au bout de 20 approches, vous coucherez nécessairement avec l’une d’elles, je suis sur que vous feriez tout pour aborder 20 femmes dans l’après midi !

Encore une fois, ce ne sont pas des nombres exacts, mais en déterminant vos nombres magiques, ils seront suffisamment proches de la réalité pour vous motiver à aller vers les femmes.

Cas pratique : Pour vous donner un ordre d’idée, je pense qu’un séducteur avec un peu d’expérience peut espérer obtenir un numéro toutes les 3 ou 4 approches. Le nombre de rendez-vous obtenus ensuite étant lui beaucoup plus aléatoire d’après mon expérience personnelle. Par contre, en réussissant vos rendez-vous, vous pourrez certainement conclure à terme avec 1 femme sur 2 ou 3. Encore une fois, ce ne sont que nombres que je constate dans mon expérience et dans celle d’autres séducteurs expérimentés que je fréquente.  Ne les prenez pas à la lettre.

Pour conclure

Ne vous faites pas avoir par certaines personnes qui vous vendent des miracles ou du rêve. Le 100% de réussite n’existe pas, et les résultats significatifs ne proviennent que par une pratique régulière de la séduction, et en concevant multiplier le nombre d’interactions que vous avez avec les femmes.

★★★★★

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *