Natural Seduction

Les deux types de séducteurs : le Champion et le Conquérant

Il y a deux types de séducteurs.

Ceux qui voient en la séduction le résultat, et seulement le résultat, et les autres, pour qui ce sont les rencontres, et la conquête, qui les poussent à passer à l’action.

Savoir quel est votre type de séduction peut vous permettre de comprendre pourquoi vous n’éprouvez pas totalement la satisfaction que vous souhaitez, ou plus simplement, vous aidera à mieux définir vos objectifs.

Bien sûr, nous parlons ici de profils types, et je me doute bien que la très grande majorité d’entre-vous se retrouvera des caractéristiques dans les deux types de séducteurs.

Si vous débutez tout juste dans la séduction, également, il est possible qu’il soit encore trop tôt pour qu’une tendance vers un type ou vers l’autre se dégage.

Mais vous verrez que plus vous accumulerez d’expériences, et ceux qui ont déjà de l’expérience avec les femmes pourront vous le confirmer, la tendance vers l’un ou l’autre des types de séducteurs sera plus marquée.

Enfin, il n’y a pas de meilleur type de séducteur.

D’ailleurs, au fur et à mesure de votre expérience, et selon votre parcours personnel semé de remises en questions, il n’est pas exclu que vous vous surpreniez à correspondre à un type différent après quelques années.

Assez parlé,  voyons quels sont ces deux types de séducteurs.

 

Le premier type de séducteur : le Champion

 

Le Champion est le séducteur pour qui la motivation première sera d’obtenir des résultats de manière efficace et rapide.

Il considère la séduction comme étant le moyen d’obtenir rapidement des résultats, et par conséquent s’y attelle et s’y exerce avec hargne et volonté dans le but de parvenir à ses fins le plus rapidement et efficacement possible.

Il sait que l’approche de rue est le moyen le plus efficace de rencontrer de belles femmes.

Partisan du moindre effort, il aura tendance à minimiser le temps passer sur le terrain, à raccourcir au maximum ses rendez-vous, et à se focaliser sur le résultat.

Le Champion le plus extrême peut même aller à considérer les approches, ou les premiers rendez-vous comme une perte de temps.

S’il pouvait trouver un moyen de séduire des femmes sans y consacrer, il le ferait sans hésiter.

D’ailleurs, il peut même avoir recours, si ses moyens lui permettent, à des services d’escorting.

Lorsque le Champion rencontre une femme, il cherchera à coucher avec elle le plus rapidement possible.

S’il rencontre une femme qui lui plaît, qu’il couche avec elle, et entame un début de relation, il peut avoir tendance à se complaire un peu trop vite, avant d’être sûr que cette relation mène à quelque chose.

Il choisira ses relations parfois peut être trop facilement, et acceptera plus de concessions.

Si cette femme lui plaît, il aura tendance à faire beaucoup d’efforts pour faire vivre sa relation, et sera prêt à dépenser beaucoup d’énergie, et de volonté pour continuer le processus de séduction.

Il voudra faire en sorte que la flamme du désir reste constamment allumée.

Si par contre, sa relation bât de l’aile, il sera frustré d’admettre qu’elle ne lui plaît finalement pas tant que ça.

Il pourrait d’ailleurs même se surprendre à privilégier sa relation au détriment de son bonheur personnel.

Il n’aura pas réussi à raviver la flamme du désir, et se dira qu’il aura finalement perdu du temps, que cette relation ne mène à rien.

Il se replongera alors dans ses notes personnelles, et dans ses objectifs séduction qu’il aura soigneusement noté.

Il devra donc prendre sur lui, et ira, car il sait que c’est le moyen le plus efficace de faire des rencontres, de nouveau multiplier ses opportunités.

Cela ne veut pas dire qu’il n’aime pas les femmes, bien au contraire, mais ce qu’il aime par dessus tout, ce sont les résultats.

 

Le second type de séducteur : le Conquérant

 

Le Conquérant  est le séducteur pour qui le résultat, s’il est important, ne constitue pas sa source première de motivation.

Il aime aborder les femmes, il considère la séduction non pas comme un outil, mais comme un art, qu’il prend le temps de pratiquer avec passion.

Tout comme le Champion, bien sûr, il souhaite avoir les résultats qui lui plaisent avec les femmes, mais contrairement à ce dernier, il peut y consacrer un temps fou s’il ne contrôle pas ses pulsions.

Cela peut être contre productif, car parfois, il faut savoir aller vite.

Le Conquérant cherchera naturellement à multiplier ses opportunités d’abord, pour choisir ensuite, bien plus que le Champion.

Le résultat n’est à ses yeux que la finalité des phases précédentes.

La rencontre, les premiers rendez-vous, et les échanges avec les femmes lui plaisent parfois plus même que le résultat final.

Moins rationnel que le premier, il peut se surprendre à passer de longues heures avec les femmes qu’il séduit, et ne verra pas le temps passer pendant ses rendez-vous.

Cela peut d’ailleurs lui jouer des tours, et il peut même presque oublier de faire progresser son interaction vers une finalité plus intime.

Le Conquérant le plus extrême aura tendance à apprécier les résistances et tests féminins.

Pour lui, une femme qui accepte tout, tout de suite, sans qu’il ait le moindre effort à faire l’ennuie profondément.

Il ira parfois jusqu’à se mettre dans des situations saugrenues, avec des femmes peu conciliantes, et devra se faire force pour passer à autre chose.

Même s’il sait qu’au fond, il devrait le faire, car elles ne sont pas, ou plus intéressées par lui.

Très passionné, il peut avoir tendance à vite perdre de l’intérêt lorsqu’il sera en relation avec une femme.

Par conséquent, il choisira ses relations avec un grand soin, et aura tendance à être très sélectif envers les femmes avec qui il souhaite vivre quelque chose.

Si sa, ou ses relations ne sont plus aussi stimulantes qu’au départ, il retournera très vite, si l’envie lui prend, faire de nouvelles rencontres.

 

Conquérants et Champions : 2 philosophies, une même finalité

 

J’ai eu l’occasion de rencontrer de nombreux hommes, de toutes expériences avec les femmes.

C’est au fur et à mesure des ces rencontres que j’ai été amené à identifier ces deux tendances.

Je me situe plutôt dans la seconde catégorie, et je m’en rends compte encore aujourd’hui : j’ai tendance à me laisser parfois emporter par mes émotions, et je vois la séduction comme un art, et non comme un simple outil qui me permette d’arriver à mes fins.

Quoi qu’il en soit, Conquérants et Champions, les deux types de séducteurs recherchent finalement la même chose : s’épanouir et reprendre le contrôle sur leur vie sentimentale et sexuelle.

Les uns apprennent des autres, et font en sorte de se pousser l’un et l’autre vers le haut.

En connaissant votre type de séduction, vous saurez sur quoi vous focaliser pour améliorer vos résultats avec les femmes, et in fine, devenir meilleur.

Votre ami,

Famix.

A propos de 
Depuis 2013, j'aide les hommes à apprendre à séduire naturellement les femmes qui leur plaisent, en restant eux-mêmes et sans techniques compliquées. Je crois en une séduction naturelle, honnête, et assumée. Je crois en le fait de devenir un meilleur homme pour être plus séduisant.

0 Commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez vraiment apprendre à séduire naturellement les femmes qui vous plaisent ?
De la rencontre au premier rendez-vous, entrez votre adresse mail pour recevoir votre vidéo gratuite exclusive, ainsi que mes meilleurs conseils directement dans votre boîte mail !  
Votre adresse e-mail sera conservée avec la plus grande confidentialité.