Accueil » Le Blog du Séducteur » Quels résultats VRAIMENT espérer en pratiquant la séduction –

Quels résultats VRAIMENT espérer en pratiquant la séduction –

Il y a une chose que les gourous de la séduction ou du développement personnel omettent de faire, parfois par excès d’optimisme, parfois par manque de discernement, et parfois aussi par malhonnêteté intellectuelle, c’est de vous parler des résultats que vous pouvez espérer.

Dans le pire des cas, certains vous garantissent même que si vous suivez leur méthode miracle, alors vous obtiendrez le même résultat qu’eux.

C’est quelque chose que je m’interdis totalement de faire ici, car je suis conscient de ne pas être capable de vous garantir le même résultat que moi, quand bien même vous suivriez à la lettre mes conseils et mes différents guides séduction.

Tout simplement parce que si la séduction est une discipline dans laquelle on peut progresser, nous ne sommes pas tous égaux face à la séduction.

Le seul cas où je peux éventuellement estimer un résultat à espérer, c’est lorsque j’accompagne des hommes dans le cadre d’un coaching ou d’une aide personnalisée.

Ce que je peux faire néanmoins, c’est vous permettre d’avoir une estimation de vos résultats plus ou moins proche de la réalité en étant réalistes et objectifs sur vous-même.

Restez réaliste par rapport à votre situation

Ne vous laissez donc pas aveugler par des fausses promesses.

Bien comprendre que si vous vous trouvez face à un séducteur qui vous explique qu’il suffit d’appliquer telle ou telle méthode, telle ou telle technique, telle ou telle phrase d’approche pour avoir un résultat ne doit pas être pris à la lettre.

Ce séducteur ne connait pas forcément votre situation, votre contexte, ou votre état d’esprit.

Je le disais plus haut, nous ne sommes pas tous égaux en matière de séduction.

Si vous êtes un homme timide, peu à l’aise avec les femmes, avec un physique moyen, alors vous pourrez faire autant d’efforts que vous voudrez, vous n’atteindrez probablement pas les résultats d’un séducteur naturel, qui a du succès avec les femmes depuis qu’il a 18 ans sans même s’intéresser au sujet.

Bien entendu, apprendre et appliquer intelligemment la séduction vous permettra d’obtenir des résultats qui seront meilleurs que si vous y alliez au hasard.

Néanmoins, la quantité, la qualité, et la vitesse à laquelle vous obtiendrez vos résultats resteront impossibles à prévoir de l’extérieur.

Trop d’éléments, et trop de variables sont en jeu pour que quelque séducteur que ce soit puisse vous vendre un résultat quelconque (à moins de très bien vous connaître).

  • Votre lieu d’habitation (ville, campagne, grande ville, petite ville, pays…).
  • Votre taille.
  • Votre physique, sportif, maigre, fit, en surpoids…
  • Votre âge.
  • Votre style de vie et votre indépendance financière.
  • Vos origines.
  • Vos compétences sociales.
  • Votre style vestimentaire
  • Etc. etc.

Bref, énormément de variables existent en dehors de vos compétences pures de séduction et de votre état d’esprit.

Estimer les résultats que vous pouvez espérer ne peut donc pas être raisonnablement envisagé sans savoir où vous vous situez parmi l’ensemble de ces variables.

Plus vous êtes au clair, et objectif par rapport à vous-même, plus vous serez capables d’estimer finement les résultats que vous pourrez avoir en séduction.

Focalisez-vous sur les variables que vous pouvez contrôler

Parmi toutes ces variables, vous pourrez noter qu’il en existe deux types : celles que vous pouvez contrôler, et celles que vous ne pouvez pas contrôler.

Votre taille, vos origines, ou votre physique (en partie) est défini dès la naissance, et à ce moment là, soit vous entrez dans les standards de beaucoup de femmes, auquel cas vous êtes avantagés, soit vous faites partie de la moyenne, soit vous êtes désavantagé.

Certains hommes ont tendance à s’arrêter là : s’ils considèrent être désavantagés par telle ou telle variable, alors ils décident d’abandonner et de rester dans un état de frustration vis-à-vis des femmes et de la séduction.

D’autres, inversement, ont tendance à faire aveuglément confiance aux méthodes de séduction, comme si elles allaient leur permettre d’avoir les mêmes résultats que l’homme le plus charismatique de leur entourage.

Ce qu’il convient de faire, c’est simplement d’adopter une attitude réaliste, et détachée par rapport aux variables incontrôlables, et de chercher à optimiser ce qui peut l’être dans les variables qui elles, sont contrôlables.

Tout le monde peut améliorer son physique en allant au sport et en mettant en place des bonnes habitudes alimentaires.

Tout le monde peut améliorer son style de vie en gagnant sa vie en se formant à des compétences nouvelles pouvant lui permettre de les valoriser.

Tout le monde peut améliorer son style vestimentaire en suivant quelques règles simples (ou en faisant appel à un spécialiste).

En vous focalisant sur les variables contrôlables, alors vous aurez une chance d’améliorer encore vos espérances de résultats.

Vous n’avez pas besoin d’être parfait. Visez juste le dessus de la moyenne.

J’ai déjà eu l’occasion de le dire bien souvent : les bons séducteurs que j’ai pu rencontrer tout au long de ma vie sont des hommes qui ont su sortir du panier.

Ils ont su s’élever au dessus de la moyenne.

Le niveau moyen de l’homme moderne tant à stagner, voir à descendre pour de nombreuses raisons qui sortent du sujet de cet article, mais je parle un peu de cette concurrence masculine ici.

Les femmes ont de plus en plus de mal à trouver des hommes ambitieux et masculins.

Les hommes moyens ont tendance à s’enfermer dans leur frustration et peu prennent leurs dispositions pour améliorer leurs résultats.

Ceux qui restent, ont parfois peur de passer à l’action car ils pensent que l’effort à fournir est bien trop important.

La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin d’être parfait.

Ne vous fiez pas aux influenceurs Instagram et à leurs photos ou à leur vie soi-disant idéale.

Fiez-vous plutôt à votre entourage.

Regardez les hommes autour de vous, et je suis certain que vous pourrez vite vous rendre compte que la grande majorité n’ont finalement rien de si spécial.

Si vous faîtes partie des hommes « moyens », autrement dit ni avantagés, ni désavantagés, que vous comprenez les mécanismes de la séduction naturelle, et que vous améliorez ne serait-ce que 2 ou 3 variables que je mentionnais ci-dessus, alors vous obtiendrez (et ça, je peux m’engager dessus) des résultats.

Quels résultats espérer ? Voici la moyenne que vous attendiez.

Voici ceux que vous pouvez espérer si vous êtes dans ce cas ET que vous prenez le temps d’améliorer et d’optimiser vos variables contrôlables.

DISCLAIMER : ces résultats sont des moyennes, que j’ai récolté et constaté chez les hommes que j’ai pu accompagner dans leur parcours de séducteur, mais aussi de mon exemple personnel en sachant que je n’ai bénéficié d’aucun guide ou service de coaching à mes débuts.

Avec une pratique régulière de la séduction (à minima une fois par semaine, avec de nouvelles rencontres régulières) :

Comptez environ 10 à 25 approches directes pour commencer à être à l’aise pour aborder une inconnue : j’explique étape par étape comment réussir ses approches dans mon guide complet.

Après quelques mois, et avec un style vestimentaire un minimum travaillé et sans erreurs grossières, vous pourrez compter un numéro de téléphone obtenu toutes les 3 à 4 approches en moyenne (pour de l’approche directe en journée hors clubs, bars et sites ou applis de rencontre).

Sur ces numéros de téléphone pris, comptez 1 premier rencard tous les 3 numéros.

Vous conclurez probablement avec, en moyenne toujours, 1 femme sur 3 que vous aurez su revoir lors d’un premier rendez-vous (après un maximum de 3 rendez-vous), si vous appliquez correctement les conseils prodigués dans mon Guide du Rendez-Vous pour Conclure.

Alors oui, c’est peut-être moins vendeur que si je vous disais que vous pourrez sortir, aborder, et inviter chez vous une femme dans la journée pour une partie de jambes en l’air endiablée, mais je préfère ici ne m’adresser qu’aux plus réalistes d’entre-vous : ceux qui savent être patients, et qui connaissent (ou souhaitent connaître) la réalité du TERRAIN, et non les doux rêveurs.

Vous savez tout.

A votre succès.

Votre ami,


★★★★★

Un Commentaire

  1. C’est quoi les erreurs grossières ?
    Parce que même après une cinquantaine d’approche, je prends un num toutes les 7 ou 8 approches.
    Pourtant je pense être au dessus de la moyenne sur le plan physique…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *