Natural Seduction

Supprimez vos barrières pour devenir plus séduisant

Devenir plus séduisant ne requière que 20% de savoir faire. Le reste, c’est tout simplement votre capacité à passer outre les barrières que vous vous êtes vous-mêmes érigées.

Focalisez-vous sur les 80%

La plupart des séducteurs font à un moment ou à un autre l’erreur de considérer que ce sont de nouvelles techniques de séduction qui les rendent plus attirants.

Comme je le disais en introduction, les techniques de séduction (routines, phrases, astuces…) ne constituent en réalité que les 20% des compétences requises pour séduire les femmes.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

En résumé, quelqu’un qui n’y connait absolument rien en séduction peut obtenir des résultats très satisfaisants avec les femmes, à condition qu’il cherche toujours à dépasser ses barrières.

Je m’explique.

Je vous ai déjà parlé de l’importance des croyances en séduction, article dans lequel je vous expliquais en quoi les croyances façonnent votre façon d’appréhender les relations hommes-femmes.

Certains hommes, qui n’y connaissent absolument rien en séduction, ont pourtant de bien meilleurs résultats que vous et moi, sans même avoir besoin de toutes les astuces qui optimisent ces dits résultats.

Ce qui les fait réussir avec les femmes, ce ne sont pas les techniques. C’est l’absence de barrières mentales.

De l’existence des barrières mentales négatives

  • Pourquoi 95% des hommes sont absolument incapables d’aller aborder simplement une femme avec une approche directe sincère et naturelle ?
  • Pourquoi 95% des hommes n’arrivent pas à coucher avec une femme intéressée après seulement dés le premier ou second rendez-vous ?
  • Pourquoi 95% des hommes sont incapables de tenir le regard, ou de maîtriser leur langage du corps lorsqu’ils parlent à une femme séduisante ?
  • Pourquoi 95% des hommes n’ont en réalité que peu ou pas de contrôle sur leur vie sexuelle et sentimentale ?

Parce que ces 95% d’hommes ont développé de fausses croyances, qui sont elles-mêmes au fur et à mesure du temps devenues des barrières mentales invisibles, inhibant ces hommes d’exercer leur plein potentiel.

Parce que oui, nous avons tous le potentiel d’obtenir les résultats que nous voulons avec les femmes, à partir du moment où nous faisons les efforts nécessaires pour les obtenir. Autrement dit, que nous détruisons ces barrières.

Pour obtenir les résultats que seulement 5% des hommes ont, vous devez avoir le courage de faire les efforts que ces 5% d’hommes font.

Il y a encore quelques années, je pensais inconcevable d’aborder une parfaite inconnue dans la rue. C’était une barrière mentale fabriquée par mes croyances limitantes.

En faisant l’effort de briser cette barrière, la très grande majorité des femmes avec qui j’entretiens une relation longue sont des femmes que je rencontre la journée, en me rendant au travail ou à la salle de sport.

Il y a encore quelques années, je pensais qu’il était impossible de coucher rapidement avec une femme que je venais juste de rencontrer. Là aussi, c’est une barrière mentale : seule la connexion sexuelle permet de coucher avec une femme (rapidement ou non).

En faisant l’effort de briser cette barrière, je mets moins de 3 rendez-vous pour coucher avec la plupart des femmes avec qui j’arrive jusqu’au sexe.

Bref, vous commençez à comprendre : vous avez des barrières mentales. J’en ai aussi d’ailleurs. Et ce n’est pas un problème !

Ce qui compte, c’est que vous ayez conscience que ces barrières sont purement mentales, créées de toutes pièces par les croyances limitantes que vous avez développé au fur et à mesure de vos expériences. Il s’agit maintenant de les surpasser.

Devant une barrière, vous avez 2 choix :

  • Rebrousser chemin.
  • Faire l’effort de sauter par dessus.

Comment faire pour obtenir ce qui se trouve derrière cette barrière ?

  • Que vous cherchiez à vous mettre en couple avec une jolie femme,
  • Que vous cherchiez à obtenir le numéro d’une femme en particulier,
  • Que vous cherchiez à rendre votre relation de couple plus forte,
  • Que vous cherchiez à enfin réussir vos premiers rendez-vous,
  • Que vous cherchiez à séduire le plus de femmes possibles…

Peu importe votre objectif en séduction. La démarche sera la même : vous devrez tôt ou tard franchir le pas, et vous confronter à des situation difficiles, voire même parfois désagréables.

Cependant, vous verrez que cette sensation de mal-être n’est que le pur produit de votre imagination dans 90% des cas.

Une des barrières limitantes la plus fréquente

L’une des plus grandes appréhensions des apprenti-séducteurs est la peur de l’approche. En fait, nous avions déjà vu que la peur de l’approche cache en réalité la peur du rejet.

La peur du rejet, elle-même, vient de nos croyances limitantes :

– Qu’est-ce qu’elle va me dire ?
– Qu’est ce qu’elle va penser ?
– Et si elle n’est pas intéressée ?
– Et si… et si…

Trop de questions.

Vous poser des questions rallonge le temps que vous mettrez à obtenir les résultats que vous voulez. Vous trouvez une femme jolie et vous avez envie de lui dire ? Dites-le lui, avec tact, assurance, sourire, et sincèrement. Vous verrez que 95% du temps, peu importe sa réaction, vous aurez un retour positif (sinon, c’est que vous faites mal quelque chose).

Les questions se posent après, à froid, à l’abri de toute influence émotionnelle.

Répétez le processus autant de fois que nécessaire pour que vous soyez intimement convaincu qu’aborder une parfaite inconnue est le meilleur moyen de faire des rencontres.

Je recommande en général aux débutants d’aborder au moins 20 femmes grâce à l’approche directe. Après ces 20 approches, il ne devrait plus rester grand chose de cette barrière limitante. Et si vous sentez encore un appréhension, rajoutez encore 20 autres approches.

Ca a l’air simple dit comme ça ? C’est parce que ça l’est.

Vous ne détruirez pas ces barrières en lisant des articles ou en écoutant mes conseils ou les conseils de n’importe quel coach en séduction (même le meilleur du monde).

La seule façon de véritablement réussir à passer outre vos points de blocages, c’est de faire l’effort de focaliser 80% de votre énergie dans la destruction de ces barrières. Le reste ne compte que pour 20%.

Comme je le disais plus haut, vous devez vous-même faire l’expérience un nombre suffisant de fois pour vous rendre compte de la réalité. Je ne cherche pas à ce que vous adhériez à ce que je raconte dans mes articles, je veux que vous l’expérimentiez par vous-même. Il n’y a que comme ça que vous réussirez à vous convaincre que vous pouvez obtenir les résultats que vous souhaitez.

Votre serviteur,

Famix.

A propos de 
Depuis 2013, j'aide les hommes à apprendre à séduire naturellement les femmes qui leur plaisent, en restant eux-mêmes et sans techniques compliquées. Je crois en une séduction naturelle, honnête, et assumée. Je crois en le fait de devenir un meilleur homme pour être plus séduisant.

5 Commentaires

  1. Sylvain

    23 mai 2015 - 0 h 22 min
    Reply

    Salut,

    Tu as parfaitement raison quand tu dis que ces barrières nous les avons créées nous même. Et c’est même plus que des barrières : c’est une personalité qu’on s’est forgée au cours de notre vie et qui est convaincue que « ca ne se fait pas d’aborder une femme dans la rue » ou encore « il faut attendre x rdv avant de tenter de la ramener au lit ». On l’a tellement bien batie cette personnalité qu’on a plus aucun doute : on la confond avec nous-même.

    Ce qui fait mal et qui est le plus difficile c’est d’arriver à quitter cette personnalité de facade pour laisser s’exprimer ce qu’on est vraiment en profondeur. Si au fond de nous même on est un homme attiré par les femmes, aller à la rencontre des femmes est quelque chose de naturel. Mais pour arriver à se débarrasser de cette couche de protection il faut arriver à en faire le deuil. Ca demande de la force et du courage car ca revient à remettre en cause ce qu’on pense être « soi ». Cette couche peut être parfois vraiment épaisse et ça peut prendre toute une vie pour s’en débarrasser. Ca demande aussi d’être vraiment à l’écoute de SOI (le vrai, notre substance, ou en tout cas ce qu’on peut en percevoir) sans aucun a priori ou filtre.

    Cette personnalité de facade est une protection, c’est pour ça qu’on a vraiment les boules de la quitter. On s’y accroche comme un morpion à son poil. Elle nous pourrit un peu la vie mais on s’en accomode quand même dans le boulot, avec les amis, dans les loisirs. Mais on est jamais vraiment VRAIMENT heureux et épanoui. C’est normal, on satisfait cette personnalité de facade mais jamais vraiment SOI.

    Ce qui est génial avec la séduction, c’est que tu n’as pas le choix. Tu es face à cette putain de personnalité que tu t’es forgé et tu dois lui dire good bye. Sinon ça ne marche pas. Soit tu es incapable de séduire, soit tu séduis et tu as des conquêtes mais tu es malheureux et vide. Encore une fois, tu as choisis la facilité de satisfaire cette personnalité de facade. Si tu vis ta vie et tes aventures amoureuses sans cette protection, le coeur ouvert, tu vis VRAIMENT ta vie.

    Revenons à notre substance. Courage, never give up!

    Sylvain

    • Famix

      23 mai 2015 - 15 h 25 min
      Reply

      Excellent complément Sylvain, comme d’habitude !

      « Elle nous pourrit un peu la vie mais on s’en accomode quand même dans le boulot, avec les amis, dans les loisirs »

      Très vrai. La prise de conscience demande à mon sens DEJA un effort que la plupart ne font pas : c’est là la puissance des croyances : on arrive même à nous convaincre qu’après tout « on est bien comme ça, pas la peine d’aller à l’encontre de la personne que l’on est ».

      Il ne s’agit pas de quitter cette personnalité comme on fait table rase du passé, mais plutôt pas à pas, brique par brique, se constituer un bagage nous permettant à la fois d’accomplir nos objectifs mais en même temps garder ce qui nous rend unique dans un certain sens.

      Et pour cette dernière, c’est là que la frontière peut parfois être floue !

      « Revenons à notre substance. Courage, never give up! »

      Je ne l’aurai pas mieux dit.

      Ça prendra le temps que ça prendra, mais constance et volonté sont les 2 clés.

      • Pierrick

        23 mai 2015 - 22 h 34 min
        Reply

        Puis-je me permettre de donner une autre hypothèse.

        Personnellement je ne crois pas à « l’auto-détermination » que Sylvain a agit. Non, ces barrières sont issues de l’extérieur, par le biais de la société. Nous sommes dans une société hérité de la religion chrétiennes qui depuis longtemps dans le passé à influencé les mœurs et les comportement.

        Les « ne pas aborder dans la rue », »pas directement », « pas le premier soir, etc viennent de nos famille, de l’éducation et de la culture. Tous cela détermine par ignorance notre vision des relations humaines.

        Lorsque on tente action (aborder une fille dans la rue par exemple) tout d’un coup les interdits de l’extérieur que tu as absorber se déclenche et cela vous donne un certain effet croyez-moi !

        Nous sommes le résultat d’une influence, mais il ne faut pas prendre ça pour de la fatalité. Prendre conscience de ce qui nous détermine et combattre ou transformé ces structures, et là on peut mettre fin à ces barrières nocives.

        • Famix

          24 mai 2015 - 15 h 52 min
          Reply

          Salut Pierrick.

          Tu as raison sur ce point. Bien sûr que ces barrières viennent en grande partie de l’extérieur. C’est évident qu’il y a une influence exercée par l’entourage, la famille, les médias… Bref, par la société en général.

          L’influence qu’elle exercera sur nous sera plus ou moins importante selon les individus. Pour certains ça sera juste un détail, pour d’autres, c’est hors de question de se soustraire à cette vision (parce que tout de suite, ça demande beaucoup plus d’efforts).

          Ce qui compte, c’est surtout de se rendre compte que ces « interdits » ne sont interdits que par nous-même. On suppose qu’ils sont interdits, parce que la culture / société (quel que soit le nom qu’on lui donne) nous donne une autre manière de faire.

          C’est un sujet très vaste que je ne peux pas traiter dans ce simple commentaire, mais la conclusion reste la même : il faut passer par des moments désagréables pour détruire ces barrières. Et c’est là que la plupart abandonnent.

  2. Sylvain

    26 mai 2015 - 22 h 43 min
    Reply

    Salut,

    Tout à fait d’accord Pierrick. C’est bien l’extérieur qui est à l’origine de ces barrières. Mais c’est nous qui les avons baties en réaction depuis que nous sommes nés. Le climat familial, l’école, la société d’une manière générale peut être parfois hostile pour un enfant/adolescent et je crois qu’on développe des stratégies de défense (la fuite, le refus de voir la vérité, la violence ou que sais-je) qui forgent au fil des années cette personnalité qui n’est pas vraiment nous.

    Sylvain

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez vraiment apprendre à séduire naturellement les femmes qui vous plaisent ?
De la rencontre au premier rendez-vous, entrez votre adresse mail pour recevoir votre vidéo gratuite exclusive, ainsi que mes meilleurs conseils directement dans votre boîte mail !  
Votre adresse e-mail sera conservée avec la plus grande confidentialité.