Natural Seduction

The One, mythe ou réalité ?

The one mythe ou realite

 

The One c’est celle qui vous fera battre le cœur dès la première rencontre, celle pour qui vous vous sentirez capable de déplacer des montagnes. De préférence belle, sexy, intelligente, drôle, indépendante, surprenante, féminine, avec du caractère, chaleureuse, sûre d’elle, respectueuse…*reprend son souffle*… passionnée, positive, agréable, forte, déterminée, et partageant les mêmes valeurs que les vôtres… Bref, la future mère de vos enfants !

Ça c’est la définition communément admise de « The One », la bonne, la femme parfaite, celle qui vous comblera de bonheur.

Interrogeons nous 2 secondes sur cette définition :

– A 5 ans, quand vous trimbaliez votre goûter préparé par maman dans un sac et les vêtements choisis par maman sur le dos, c’était qui pour vous The One ?

– A 15 ans quand vous passiez des heures devant votre console et que vous découvriez vos premiers émois en voyant une femme nue. C’était qui pour vous The One?

– Et aujourd’hui c’est qui The One?

Vous serez d’accord pour dire que celle dont vous rêviez à 10 ans, ne ressemblait pas beaucoup à la femme avec qui vous vous imaginez un jour partager votre vie aujourd’hui ?

 

The One c’est celle qui vous correspond à un instant T. Vous changez, vos besoins et vos attentes aussi donc la Princesse Charmante dont vous rêvez change avec vous.

 

Le mythe de la princesse charmante

 

Si les filles ont été élevées dans l’idée qu’elles devaient passivement attendre le Prince Charmant afin d’être délivrées du méchant dragon qui les gardent prisonnières et enfin vivre heureuses ; les garçons, eux, ont été élevés avec cette représentation d’une femme à délivrer, d’une princesse charmante à trouver et à protéger pour être heureux et avoir beaucoup d’enfants.

Alors forcément lorsque le garçon en question surmonte les obstacles, réussit les tests, escalade étape par étape, fait tomber toutes les résistances, arrive en haut de la tour et s’aperçoit que non seulement il n’y a pas de dragon (!), mais qu’en plus la nana qu’il était venu délivré est tranquillement installée sur un transat les doigts de pieds en éventail entrain de siroter un Mojito, le Prince Charmant se dit… WTF ?!

Et si il n’y avait personne à délivrer ? Et si personne ne vous attendait ?

Et oui, non seulement vous avez changé mais la Princesse Charmante que vous convoitiez et la société dans laquelle vous évoluez tous les deux également.

 

Qu’est ce qui a changé ?

 

L’évolution des relations H/F

 

Les relations hommes/femmes et leurs codes ont évolué. Nous sommes bien loin du temps de nos grands-parents où les rôles étaient circonscrits à des tâches, des places et des attitudes bien précises.

Aujourd’hui, les attentes des femmes sont différentes en terme d’intimité, de communication et surtout de partage ET d’indépendance. Elles acceptent moins d’être les seules à faire les sacrifices et d’être les seules garantes du bonheur du couple. Elles demandent aux hommes un plus grand investissement dans l’après-rencontre et la construction du couple.

Les hommes sont un peu perdus face à ces nouvelles règles du jeu. Lorsqu’ils veulent avoir une relation plus ou moins durable, ils ne savent pas comment se positionner face aux nouveaux besoins de leur partenaire. Pourquoi ? Car la plupart du temps, cela remet en cause la part de ce qu’on leur inculque comme étant leur « virilité ». Pour être caricatural on va dire que virilité = conquérir. Point. Résultat, ils sont entre : répondre à l’évolution des nouvelles attentes féminines et garder cette virilité, tout en construisant une intimité dans le couple.

Tout ça crée quand même un joyeux bordel dans les relations car en décalage avec les représentations Disney encore bien ancrées dans nos esprits. Bon ce n’est pas une raison pour vous jeter de la tour et maudire toutes les pseudos princesses charmantes hein !

Tentons dans un premier temps d’identifier ces croyances pour ensuite mieux les déconstruire.

 

Déconstruction des mythes Disney

 

Soyons lucide, dans ces représentations on reste dans une entière dépendance de la femme à l’homme aimé ; ET DONC qu’on se le dise, dans une dépendance de l’homme à l’amour de sa bien-aimée. Il doit la chercher, la trouver, la conquérir, la garder et la protéger. Voici le but d’un homme dans la vie. Parce que c’est bien connu, qu’est ce qu’un homme sans une femme à ses côtés ?

Tentons donc de réfléchir à une déconstruction des mythes Disney (âmes sensibles et amoureux inconditionnels des Disney s’abstenir) :

 

     « Quand je rencontrerai The One, ce sera une évidence. »

Toutes les histoires d’amour ne commencent pas par un coup de foudre. Vous ne saurez peut-être pas au premier regard que cette femme vous correspond. Et c’est normal, les grandes histoires se construisent avec le temps.

 

  « Avec The One tout sera simple et naturel, tout coulera de source. »

Il n’y a pas de magie, même avec un coup de foudre mutuel, vous devrez travailler sur la construction de la relation, vous ajuster, vous adapter et donc avoir la volonté que ça marche, ça ne se fait pas « tout seul, comme par magie ».

 

      « The One est une femme parfaite en tout point de vue. »

La femme aimée n’est pas parfaite. Personne n’est parfait, personne. Donc stop aux idéalisations, évitez de la mettre sur un piédestal et aimez plutôt la beauté de ses défauts.

 

  « The One est quelque part dans ce monde, elle vous attend et si vous cherchez bien, vous finirez par la trouver. »

The One telle que vous l’imaginez n’existe pas puisqu’elle est en constante évolution par rapport à vous, à vos attentes et par rapport à elle-même donc personne ne vous attend, surement pas elle. Elle vit et un jour vos chemins se croiseront et si vous le voulez et travaillez dans ce sens, elle deviendra the One.

 

      « Vous devez trouver et sauver l’être aimé. »

De nos jours les femmes n’attendent plus qu’on vienne les délivrer de leur triste sort. Et c’est insultant de penser qu’une femme ne peut pas se débrouiller toute seule. Donc vous n’êtes là pour sauver personne. Vous serez probablement un soutien et une aide l’un pour l’autre mais certainement pas une béquille (affective, financière, sociale…). De même, on construit à deux, on ne se bat pas seul pour faire durer une relation.

 

      « The One est tout pour vous. »

Ne faites pas d’une femme que vous connaissez depuis quelques jours une priorité dans votre vie (c’est déjà de l’engagement). Faites lui une place dans votre vie sans oublier la vôtre.

 

      « Avec The One, ce sera pour la vie. »

Une relation ne dure pas toujours une vie, rarement en fait. (Le problème c’est que dans les Disney, on n’a pas la suite. On doit se contenter d’un « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants », j’ai toujours trouvé ça hyper frustrant. Mais heu… comment on vit heureux à deux ? C’est ça le plus intéressant !)

 

      « Avec The One, vous vivrez heureux et vous aurez beaucoup d’enfants. »

La séduction ne s’arrête ni à la rencontre, ni au moment où vous avez mis la fille dans votre lit. Ni au moment où vous tombez amoureux. Une fois qu’on est tombé amoureux, on doit aimer. Or aimer est un verbe d’action. Aimer n’est pas un état figé mais une action en évolution constante vers l’autre.

 

Comment éviter les emballements ?

 

Vous avez peut-être déjà vécu ça:

Vous vous appelez souvent, échangez de longs messages depuis quelques semaines. Vous êtes sur le point de la voir, vous l’avez peut-être même déjà vu, même embrassé ! Vous aimeriez aller plus loin et développer une complicité encore plus forte. Alors vous vous emballez, vous vous voyez déjà la déshabiller, et lui faire l’amour sur la table du salon. Vous la voyez rire aux éclats, vous dire des mots doux.

Vous avez fait tellement d’efforts, vous avez investi votre temps et votre énergie pour en arriver là. Alors vous vous entendez dire des phrases du genre : « tu comptes beaucoup pour moi », « tu es une personne spéciale, ce que je ressens avec toi est particulier », « je sais qu’on est fait l’un pour l’autre ». Vous le pensez même peut-être un peu, vous avez envie d’y croire.

Et le lendemain au réveil, après une nuit ivre de papillons dans le ventre, vous revenez à la réalité. Ce qui généralement se traduit par une prise de distance. Vous n’êtes plus très sûr de penser ce que vous avez dit, vous êtes même peut-être un peu gêné de vous être autant emballé.

Je pense que ces phrases des hommes sont parfois sincères mais juste prématurées. Vous ne vous connaissez pas, comment peut-elle déjà tant compter pour vous ?

 

Autre cas de figure :

Elle est là, elle vous fait un effet bœuf, elle est faite pour vous, vous savez que c’est elle, c’est la bonne. Son sourire, la comptabilité de vos humours, vous projetez sur elle toutes les qualités que vous souhaitez voir chez une femme, même celles qu’elle n’a pas. Et vous avez envie d’y croire, vous avez envie de vivre l’histoire avec un grand H. Alors vous vous jetez tête baissée dans cette histoire même si la réalité est différente de la vision idyllique que vous vous en faites. Vous faites des projets, vous vivez quelque chose de génial et d’unique.

Et au bout de quelques semaines ou quelques mois vous ressentez le besoin de prendre vos distances. Parce que par anticipation ou de plein fouet, vous vous rendez compte que la réalité est différente des représentations que vous vous faisiez de cette relation.

Pourquoi vouloir aller plus vite que la musique ? Pourquoi faire des promesses que vous n’êtes pas sûr de tenir ? L’ivresse, les papillons dans le ventre, l’idéalisation, l’envie de passion, de partager et d’aimer sincèrement. Tout ça se comprend.

Mais sur le coup, pour une femme c’est assez désagréable de se voir fermer la porte au nez alors qu’elle l’avait à peine entre ouverte… En effet, dans ces cas de figure, vous êtes tout seul dans cet élan de bonheur, d’arc-en-ciel et de cœurs rouges à paillettes. Elle vous voit vous projetez, vous agitez dans tous les sens, et parfois dubitative, elle commence à accepter l’invitation à la projection, puis du jour au lendemain… plus rien !? Avouez que ça a de quoi déconcerter.

Personnellement, je trouve que la pire chose qu’un homme puisse faire c’est de ne pas tenir sa parole : des choses les plus futiles : « je changerai les piles du vibromasseur » aux plus grandes promesses : « je t’aimerai quoi qu’il arrive », « je serai toujours là pour toi. » (des phrases souvent utilisées lorsqu’un homme souhaite rassurer sa compagne). Même si ça part généralement d’une volonté sincère, vous pariez sur un futur dont vous ne maîtrisez pas les paramètres ni vous, ni elle. Alors s’il vous plait, ne faites pas de promesses que vous n’êtes pas sûr de pouvoir tenir.

A retenir :

Ralentissez la machine à projection et prenez votre temps. En ayant du recul sur vos représentations idylliques, vous éviterez les déceptions de votre côté mais aussi chez les femmes. Et en gagnant en lucidité, vous pourrez dans en second temps apprendre à construire à deux et à aimer après la rencontre.

 

Et si on apprenait à aimer ?

 

Le marché de l’amour, ou devrais-je dire de la solitude est en plein boom. On nous apprend à séduire, parfois à s’accoupler mais rarement à aimer et à construire. Or pratiquer la séduction c’est aussi l’occasion d’apprendre à aimer.

Apprendre à aimer c’est prendre le temps de la construction et de la découverte de ce vers quoi le couple peut nous emmener. Pour cela il est important de projeter le moins possible pour éviter la spéculation et les déceptions.

Je me méfie toujours des hommes qui font de grandes promesses, de grandes déclarations, de grands projets très très rapidement, et vous offre le monde sur un plateau d’argent seulement quelques jours ou semaines après vous avoir rencontré. Pourquoi ?

En bourse, quand on voit une bulle spéculative gonfler, on sait qu’un jour elle éclatera, donc la réaction la plus judicieuse et saine reste de retirer ses billets du panier avant le crash boursier. Ici c’est pareil, un homme qui se précipite fait gonfler la bulle spéculative de ses attentes et s’enferme dans une projection de bonheur plus qu’incertain.

Pour éviter cela, je conseille de laisser le temps à la relation:

 

1/ d’exister : de vous connaître un minimum et d’avoir envie de partager quelque chose avec l’autre ;

2/ de trouver les bases d’une construction commune et saine : poser ensemble les bases de la relation, le cadre, les limites ;

3/ d’évoluer : découvrir et apprendre l’un de l’autre après les premiers émois ;

4/ de s’intégrer à votre vie : êtes-vous prêt à aller vers ce que la relation propose ou implique ?

 

Soyez dans une démarche de découverte de l’autre, laissez-vous surprendre par le/les tournants que la relation peut prendre. Exit les attentes créées par la culture hollywoodienne, les idéalisations et les projections de ce que devrait être une grande Histoire, et du rôle que cette femme devrait jouer dans vote vie.

The One, c’est la bonne pour qui ? Pour vous ! Alors ne projetez pas les attentes de la société sur l’autre. On est très conditionnés et on souhaite parfois réaliser coûte que coûte ce que la société attend de nous (être en couple, vivre à deux, avoir des enfants…). Mais vous avez le droit de ne pas en avoir envie, vous avez le droit de ne pas en avoir envie tout de suite, vous avez le droit de vouloir autre chose, de sortir du modèle.

Votre compagne ne doit pas être un faire-valoir en société, elle doit VOUS correspondre.

C’est l’occasion de développez votre propre représentation de l’amour, qu’est ce que vous en attendez ? Prenez le temps de faire le point sur vous pour savoir ce que vous recherchez chez une femme et à quoi vous aspirez dans vos relations.

A propos de 

0 Commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez vraiment apprendre à séduire naturellement les femmes qui vous plaisent ?
De la rencontre au premier rendez-vous, entrez votre adresse mail pour recevoir votre vidéo gratuite exclusive, ainsi que mes meilleurs conseils directement dans votre boîte mail !  
Votre adresse e-mail sera conservée avec la plus grande confidentialité.