Natural Seduction

Ayez un vrai rapport de seduction

soyez-dans-un-vrai-rapport-de-séduction

 

Interrogeons nous un petit moment sur notre processus de séduction : comment faire pour vraiment séduire cette fille qui nous plait ? Quand on y réfléchit, on remarque que la séduction est avant tout un manière de concevoir le rapport que vous entretenez avec une fille qui vous plaît : vous n’aurez certainement pas le même rapport qu’avec une amie de longue date n’est-ce pas ?

En effet, on peut essayer de déterminer quels sont ces mécanismes qui font que l’on crée ce fameux rapport de séduction, pour essayer d’en tirer partie le plus possible.

 

Le rapport de séduction

 

Autrement dit, le flirt. Lorsque nous sommes dans un rapport de séduction, cela signifie que d’un côté nous sommes conscients que nous sommes en train d’essayer de séduire cette jolie demoiselle (ce qui en général, est évident, puisque vous savez pourquoi vous êtes là). Mais cela veut également dire que notre cible est consciente que nous essayons de la séduire.

C’est sur ce second point que j’aimerai insister dans cet article. Beaucoup d’hommes font l’erreur de considérer que la séduction doit être dans un premier temps « cachée ». Ils souhaitent très souvent passer sous les radars.

Evidemment, passer pour un serial séducteur auprès de votre dulcinée pourrait vous jouer des tours, mais à l’inverse, le fait de toujours vouloir dissimuler vos intentions implique que vous n’êtes plus naturel, et que vous n’assumez plus vos intentions. Or la séduction naturelle est bien évidemment notre credo fondamental.

Pourquoi nous préconisons sans cesse l’approche directe ? Parce que notre plus grand souhait, c’est de mettre en place ce fameux rapport de séduction que je décrivais plus haut. Il est dans notre intérêt de dévoiler nos intentions dés le départ, et ce afin de poser les bases d’un rapport sain entre nous et la femme que nous voulons séduire. En effet, non seulement vous démontrez votre confiance en vous et vous vous distinguez déjà de la majorité des autres hommes qui préféreront jouer la carte de la sécurité, mais en plus la suite sera d’autant plus facile puisque vous êtes totalement congruent avec votre personnalité, et donc naturel.

Vous savez que pour séduire une femme, vous devrez de toute façon mettre en place ce rapport de séduction à un moment où à un autre (sinon vous deviendrez au mieux, son meilleur ami). En le mettant en place dés le départ, vous accélérez nécessairement votre processus de séduction.

Vous n’aurez d’ailleurs même plus à vous poser la question de savoir si elle est intéressée par vous, puisque si elle accepte votre rapport dés le départ, c’est qu’à priori elle l’est au moins un minimum. Avouez que ça met tout de suite en confiance de le savoir non ?

 

A retenir : N’essayez plus de devenir son pote, ou de faire connaissance avant de dévoiler vos intentions. C’est le meilleur moyen pour vous de perdre du temps et surtout en efficacité. A partir de maintenant, mettez tout de suite en place les bases de votre relation : assumez le fait que vous êtes intéressé par elle, et assumez le vraiment.

 

La séduction en escalade

 

Vous avez réussi à mettre en place la base de votre flirt ? Bien ! Sachez que vous avez déjà fait plus de la moitié du boulot. Encore une fois, si vous avez dévoilé vos intentions dés le départ, et si vous sentez que votre cible est à l’aise avec cette idée, c’est que vous savez déjà qu’elle est intéressée par vous. Peut être pas assez pour que vous n’ayez plus aucun effort à faire (ce serait trop beau, mais aussi trop facile non ?), mais suffisamment pour que vous sachiez que vous avez votre chance de conclure avec elle.

Vous n’avez donc plus qu’à convertir cet intérêt en résultat concret ! Bien sûr, c’est un tout petit peu plus facile à dire qu’à faire, sinon beaucoup d’hommes seraient des séducteurs aguerris. Tout le monde sait que ce n’est pas le cas.

Sauf que ce n’est vraiment pas si compliqué que cela, une fois que l’on comprend bien les mécanismes qui font que oui ou non vous réussirez à convertir l’intérêt qu’elle a pour vous. C’est ce que j’appelle, la séduction en escalade.

La séduction en escalade, c’est le fait de toujours pousser votre interaction un petit peu plus loin. Bref, de sortir de votre zone de confort, en somme. Je m’explique :

Lorsque vous voulez séduire une femme, il faut garder à l’esprit que stagner est la pire chose que vous puissiez faire. En escaladant, vous restez toujours dans ce rapport de séduction, et vous ne risquez pas d’en sortir. Ce qui est magique là dedans, c’est que vous pouvez l’appliquer quelle que soit « l’étape » dans laquelle vous vous trouvez dans votre séduction :

 

  • Lorsque vous allez à la rencontre d’une femme, vous allez probablement discuter avec elle quelques minutes. Si vous restez là dessus, vous risquez de perdre l’intérêt qu’elle a pour vous et ne pas réussir à aller plus loin, alors que le fait de lui proposer d’échanger vos coordonnées, ou d’aller prendre un café est une prise d’initiative qui pousse l’interaction que vous avez un petit peu plus loin. Vous escaladez.
  • Lorsque lors d’un premier rendez vous, si vous ne faites que discuter de banalités, vous risquez de sortir de ce rapport de flirt. par contre, le fait de commencer à discuter des sujets plus personnels ou originaux, le fait de lui prendre la main, ou de l’embrasser poussera également l’interaction un peu plus loin. Là encore, vous escaladez.
  • Lorsque vous êtes seuls tous les deux, assis sur un canapé, et que vous initiez le contact physique pour amener au sexe, vous escaladez.

Etc…

Le point commun de toutes ces situations, c’est que vous entreprenez des actions. Si vous ne le faites pas, vous n’arriverez pas à pousser l’interaction plus loin. De plus, vous risquez même de perdre le rapport de séduction que vous aviez mis en place au préalable. Vous n’êtes plus en phase avec le comportement que vous aviez adopté au départ pour instaurer ce flirt.

 

A retenir : Ce sont les actions qui mènent au résultat. L’ennui et la stagnation sont vos ennemis numéro un en séduction.

 

La calibration comme indicateur

 

Avant de continuer, je vous invite fortement à lire ou à relire mon article dédié à la calibration

Imaginez que vous soyez sur une autoroute limitée à 130. Vous pouvez très bien rouler à 230 km/h et arriver plus vite à destination, mais vous avez aussi peut être plus de chances de ne pas finir votre voyage sans y laisser votre permis. A contrario, rien ne vous empêche de rouler à 50, mais vous risquez de ne jamais arriver à ce rythme là (surtout qu’une femme peut finir par se lasser, un avantage à la voiture pour le coup… Non, je plaisante).

Pour l’escalade, c’est un peu la même chose. Dans mon article de la calibration, j’expliquais bien que vous devez toujours faire en sorte de vous adapter à la femme que vous voulez séduire. Si elle est timide, cela ne sera pas pareil que si elle est extravertie. De même, vous n’allez pas agir de la même façon si vous souhaitez un plan d’un soir ou une relation à long terme.

A vous de trouver le bon rythme de croisière, tout en gardant à l’esprit de ne JAMAIS laisser l’interaction stagner trop longtemps. D’où une raison supplémentaire de ne pas attendre les signes d’intérêt.

Une bonne méthode est de vous fixer un critère objectif de base, que vous pourrez moduler par la suite selon la femme que vous voulez séduire.

 

Exemple : A titre d’indication, j’ai pour habitude de coucher avec une femme durant le 2ème rendez-vous. Cela ne m’empêche pas de parfois réussir à coucher avec elles beaucoup plus vite lors du premier rendez-vous, si je sens que le contexte s’y prête particulièrement (aucune résistance de sa part, ni pour le baiser, ni pour mes tentatives d’escalades physiques). A d’autres moments, je le ferais peut être au 3éme ou au 4éme rendez-vous si ma cible me semble suffisamment intéressante et si je passe de bons moments avec elle.

 

Tout ça pour vous dire que l’essentiel n’est pas le temps que vous mettez pour conclure avec elle. Evidemment, le temps joue aussi contre vous, surtout si vous attendez bien plus de temps que nécessaire : vous risquez de perdre de l’intérêt au fur et à mesure. Cependant, ce qui compte le plus c’est que vous réussissiez à garder cet intérêt présent entre vous, en utilisant la séduction par l’escalade pour ne pas vous retrouver à ne plus réussir à avancer. Encore une fois, à vous de trouver le bon rythme.

 

Pour conclure

 

Retenez bien ces principes : le rapport de séduction doit se mettre en place dés le début de votre interaction, mais il doit aussi rester au premier plan tout au long de votre flirt. Pour cela, rien n’est plus efficace que la séduction par l’escalade pour éviter de vous retrouver à faire du surplace.

Enfin, ne pensez pas non plus toujours à l’escalade. Apprenez aussi à vivre le bon moment que vous passez avec elle, cela sera bien plus naturel que si vous forcez les choses. Le rapport doit bien sûr rester mutuel.

 

Conférence-Séduction-Naturelle-2

Aborder, Séduire, Conclure.

Pour la première fois en 2019, je viens à VOTRE rencontre dans les villes de Paris, Lille et Lyon.

Je prévois de donner une conférence inédite de plus d'1H30, dans laquelle je vais détailler tout mon process de séduction naturelle.

Des entrées Early Access au tarif réduit sont encore disponibles.

Profitez-en !

 >> Cliquez ICI pour obtenir plus de détails et votre place. <<

A propos de 
Depuis 2013, j'aide les hommes à apprendre à séduire naturellement les femmes qui leur plaisent, en restant eux-mêmes et sans techniques compliquées. Je crois en une séduction naturelle, honnête, et assumée. Je crois en le fait de devenir un meilleur homme pour être plus séduisant.

7 Commentaires

  1. Irana

    24 septembre 2013 - 13 h 33 min
    Reply

    A mon sens, il est tout simplement plus facile d’établir un rapport de séduction avec une personne qui sait que vous êtes entrain d’essayer de la séduire, car par définition un rapport se crée à deux… La séduction à sens unique, c’est chiant !
    Et la séduction schématique et sans surprise aussi alors oui calibrez, toutes les femmes sont différentes !

    A ton avis, le Direct Game est possible sur un homme ? Quelles différences verrais-tu dans l’approche d’une femme vers un homme ?

    • Famix

      24 septembre 2013 - 20 h 54 min
      Reply

      Salut Irana !

      Pour te répondre, je dirais que le Direct Game n’est pas impossible sur un homme. Nous sommes très nombreux à apprécier les femmes entreprenantes, et qui savent ce qu’elles veulent.

      Je pense que tu peux très bien être directe de manière « non verbale », dans le sens où tu peux faire en sorte de te faire remarquer et faire en sorte que ton homme soit rassuré par le fait de venir à ta rencontre.

      Car quand on y réfléchit, qu’est-ce qui empêche la plupart des hommes d’aller à la rencontre de femmes qui leur plaise ?
      Très souvent, ce n’est pas l’envie qui manque, mais c’est surtout qu’ils ont peur. Peur de leur réaction, peur de passer pour des prunes, ou encore qu’elle ne soit pas intéressée.

      Ce que je veux dire, c’est qu’une piste à explorer serait peut être que tu essayes de le rassurer, et de lui faire comprendre que tu es intéressée par lui mais tout en le laissant faire la démarche.

      • Irana

        25 septembre 2013 - 0 h 05 min
        Reply

        « Ce que je veux dire, c’est qu’une piste à explorer serait peut être que tu essayes de le rassurer, et de lui faire comprendre que tu es intéressée par lui mais tout en le laissant faire la démarche »

        Hmm je m’interroge de plus en plus sur ce « le laisser faire la démarche ».
        En séduction on encourage souvent les femmes à laisser l’homme venir vers soi ou à le laisser croire que c’est lui qui mène le jeu de séduction. Un homme se sentira-t-il moins homme si il n’est pas dans la position de celui qui chasse, si il n’a pas été celui qui a initié l’action ? Sera-t-il moins séduit ?

        Tu commences par dire que le DG n’est pas impossible sur un homme puis tu poursuis en me conseillant une attitude somme toute assez indirecte. D’où ma question, les femmes sont-elles « condamnées » à faire de l’Indirect Game pour que ça fonctionne ?

        • Famix

          25 septembre 2013 - 19 h 18 min
          Reply

          Premièrement, il faut distinguer le DG sous communiqué et l’indirect.

          Ce que je veux dire, c’est que je peux très bien être indirect avec une femme, mais sous communiquer une attitude de DG, plus subtile. Par exemple, je peux très bien faire en sorte de lui faire comprendre que je suis intéressé, mais sans lui dire directement (ce que je ne conseille pas en général, mais dans certains contextes, comme à l’université au au travail, ça peut être intéressant). Tu saisis la nuance ?

          Ensuite, je t’avoue que ta question est intéressante. En fait, j’ai tellement peu expérimenté le cas que je ne saurais pas te dire si de manière générale cela fonctionnerait.

          Par exemple, si une fille essayait vraiment de me séduire comme moi je le ferais, je serais très probablement surpris, et très attiré par la démarche. Est-ce que si l’on prend un homme moins à l’aise avec les femmes et qui ne saurait pas comment réagir à une telle sollicitation, cela aurait le même impact ? Je n’ai pas vraiment la réponse.

          Un homme pourrait se sentir moins homme, probablement. A cause de ses croyances, et de ce que la société nous inculque dés notre jeunesse (l’homme fait le premier pas, etc etc.). Serait-il moins séduis pour autant ? Je n’en suis pas certain.

          Aurais-tu certaines expériences dont tu voudrais nous faire part ? Je t’avoue que cela mériterait peut être un article entier ! ;)

          • Irana

            26 septembre 2013 - 21 h 25 min

            Je travaille justement sur quelque chose en ce moment…

            Ok, je pense comprendre la nuance. Mon expérience perso m’a plutôt montré qu’une attitude trop entreprenante fait fuir les hommes en général (demander un numéro de téléphone directement, avoir une attitude très entreprenante lors d’un rendez-vous par exemple).

            Je m’interroge sur la place de la séduction féminine dans le processus de séduction, le droit d’exister par l’action (dans un contexte où on inculque plutôt aux femmes la passivité) et sur la valeur de celle-ci. Cela interroge directement ce rapport dont tu parles dans ton article. Y a-t-il vraiment rapport de séduction si l’un des deux reste passif durant la séduction ?

            Bref, c’est intéressant d’avoir des avis masculins. J’ai l’impression qu’il n’est pas vraiment possible de séduire « comme un homme » car trop inhabituel pour la plupart des mecs. Même si certains diront que ça leur plairait, je ne suis pas sûre qu’ils y soient vraiment prêts car encore trop conditionnés par un certain nombre de constructions sociales, et aussi une certaine vision de la femme…

  2. richard

    24 septembre 2013 - 14 h 47 min
    Reply

    Sympa cet article sur le rapport en séduction. C’est une façon intéressante de voir la séduction. Je rajouterai juste que créer du rapport est une chose mais le casser est tout aussi important. C’est cette alternance création-destruction qui attire les filles.
    Au plaisir Famix

  3. Romain

    25 septembre 2013 - 22 h 52 min
    Reply

    Toujours un plaisir de te lire Famix :)

    Ton article me fait un bonne piqure de rapelle pour ma reprise du game qui va bientôt débuter !
    Comme richard je pense qu’il est important de casser de temps en temps ce rapport et ainsi faire vivre aux femmes ces fameuses montagnes russes !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez vraiment apprendre à séduire naturellement les femmes qui vous plaisent ?
De la rencontre au premier rendez-vous, entrez votre adresse mail pour recevoir votre vidéo gratuite exclusive, ainsi que mes meilleurs conseils directement dans votre boîte mail !  
Votre adresse e-mail sera conservée avec la plus grande confidentialité.