Accueil » Le Blog du Séducteur » Comment aborder une femme : vaincre la peur de l’approche

Comment aborder une femme : vaincre la peur de l’approche

La peur de l’approche est l’un des principaux freins que les apprentis séducteurs rencontrent lorsqu’ils veulent se lancer dans la séduction. Mais pas seulement : la peur de l’approche est en fait un frein qui peut également nous handicaper dans toute notre progression. Voici mes conseils pour apprendre à vaincre cette peur sur le long terme.

Je vais vous avouer quelque chose : la peur de l’approche n’est  qu’une illusion : si vous avez peur à l’idée d’aborder une femme, ce n’est pas le fait d’aller la voir qui vous angoisse, mais la peur de sa réaction et de son jugement : vous avez peur du rejet. Vous n’avez pas à réfléchir pour savoir quoi lui dire, puisque nous avons vu dans les 5 fondamentaux que la simplicité et l‘authenticité sont un gage de réussite. Ce n’est qu’une excuse vous vous donnez pour vous rassurer et valider votre égo.

Ne vous donnez plus de fausses excuses !

L’un des avantages de l’approche directe, c’est qu’elle peut se pratiquer dans quasiment tous les contextes. A partir du moment où vous croisez une femme qui vous plaît, vous pouvez lui dévoiler votre intérêt : que ce soit dans la rue, en soirée, au supermarché… Vous êtes honnête, et donc attirant. Voilà la seule raison qui devrait suffire pour arrêter de vous donner de fausses excuses.

Malheureusement, même si vous êtes conscients que vous n’avez pas à vous donner d’excuses, votre peur du rejet peut être trop forte et vous empêcher d’agir. Ne vous en faites pas, c’est normal, non seulement lorsque vous débutez, mais également après plusieurs années d’expérience : vous croiserez toujours une femme qui vous impressionnera ou alors vous pouvez également de nouveau avoir peur de l’approche lorsque cela fait longtemps que vous n’avez pas abordé. Je vais vous livrer quelques astuces que j’utilise pour éviter de me donner des excuses pour ne pas aborder.

Comment vaincre la peur de l’approche : conseils pratiques

    • La règle des 3 secondes : La méthode la plus connue. Elle a pour avantage de vous couper de toutes les pensées négatives qui vous traversent l’esprit. La prochaine fois que vous voyez une femme, comptez 3 secondes dans votre tête, puis allez-y sans vous poser de questions. Evidemment, ce n’est pas une méthode miracle à prendre au pied de la lettre. Vous pouvez même prendre votre temps pour y aller  tout en étant zen. Pour être tout à fait honnête, je ne l’utilise même plus, mais je vous la conseille quand même principalement si vous débutez et que vous vous donnez souvent des fausses excuses. Vous pourrez vous en passer assez vite de toute façon.
    • Sortez avec un ami : Demandez lui de vous motiver à y aller lorsque vous êtes angoissé. Cette méthode est très efficace, car nous ne voulons pas passer pour des froussards aux yeux de nos amis, et quand bien même vous n’y arriverez pas, donnez lui un billet de 20€ et dites lui de ne vous le rendre que si vous réussissez à aborder un certain nombre de femmes. Bon, il faut avoir confiance bien sûr, mais je vous garantis que vous irez aborder. L‘inconvénient de cette méthode, c’est que vous risquez de vous forcer à aller aborder alors que vous n’en avez pas envie : la séduction doit rester un jeu et un plaisir, pas une obligation. De plus, vous risquez de vous habituer à la présence d’une autre personne, et vous aurez du mal à aborder une femme en étant seul. N’utilisez donc cette astuce que si vous vous êtes déjà donné plusieurs fausses excuses et que vous culpabilisez de ne pas y aller assez souvent.
    • Travaillez vos croyances : Chaque fois que vous vous donnez une excuse, trouvez vous une raison d’ignorer celle-ci et d’y aller. C’est un peu plus difficile à mettre en place sur le coup que les deux astuces précédentes, mais à long terme cela peut être très efficace, et cela peut faire sauter vos croyances limitantes. Elle a l’air pressée ? Pas grave, essayez justement de prendre son numéro en deux minutes. Elle fait la gueule ? Peut être que justement vous serez l’homme qui éclairera sa journée. Vous voyez ce que je veux dire ? Trouvez-vous à chaque fois une bonne raison d’y aller.
    • Pratiquez, encore et encore : C’est la seule méthode, qui marchera à tous les coups. Plus vous aborderez régulièrement, moins vous aurez peur. J’insiste sur le régulièrement. En effet, nous avons tendance à croire qu’après un certain nombres d’approches, nous n’aurons plus jamais peur d’aborder une femme. C’est faux, et il suffit de faire le parallèle avec la voiture, le vélo ou n’importe quel autre domaine qui demande une pratique régulière pour s’en rendre compte. Vous perdrez de votre confiance en vous si vous arrêtez un moment, donc n’hésitez pas à persévérer. Mais je vous rassure, comme les exemples cités précédemment, si vous vous arrêtez quelques mois, la reprise sera quand même rapide : la séduction ne s’oublie pas. Il vous faudra peut être 20 ou 30 approches pour ne plus avoir peur au début, mais seulement 2 ou 3 vous suffiront pour vous remettre dans le bain si vous êtes amenés à arrêter de pratiquer. Je vous conseille d’essayer d’approcher au moins une fois par jour, pour ne pas perdre la main.

Expérience : Lors d’un après-midi d’hiver, j’ai croisé une très belle femme, grande brune, élégante et raffinée. Cela faisait un peu plus d’un an que je pratiquais, mais je vous avouerai que cette fois là, j’ai été impressionné par elle. Elle ne souriait pas vraiment, marchait très vite et nous étions sur une place noire de monde. Je me suis dit « Ah, elle a l’air vraiment pressée, et en plus elle fait un peu la gueule. En plus, il y a plein de monde autour… » Je l’ai dépassée et marché une bonne dizaine de secondes avant de me décider à y aller. Finalement je fais demi-tour, je la rattrape, et j’ai été très surpris de voir qu’elle appréciait beaucoup mon approche, même si je me souviens avoir hésité et paru très stressé. Nous sommes restés ensemble plus d’une heure, et nous sentions une connexion vraiment grande entre nous. J’ai fini par prendre son numéro, et nous sommes par la suite resté ensemble 2 mois : c’était ma toute première relation. Avec plus de recul, je sais que j’aurai pu l’embrasser dés notre rencontre. Elle m’a avoué par la suite qu’elle avait passé une mauvaise journée et que ma rencontre lui avait remonté le moral.

Ne vous fiez jamais aux apparences. Allez-y, vous n’avez rien à y perdre et tout à y gagner.

Je serais curieux de savoir ce qui vous bloque le plus dans l’idée d’aborder une femme. N’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires !


★★★★★

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *