2 principes pour vous débarrasser de votre anxiété à l'approche

L’anxiété à l’approche est l’un des fléaux qui accompagne tout séducteur en devenir. C’est l’un des freins les plus courants qui empêche les hommes de s’épanouir avec les femmes.

Si vous êtes peu expérimenté avec les femmes, ou autrement dit, si vous n’avez pas forcément eu l’occasion d’aborder un certain nombre de fois, alors vous ressentirez probablement un certain malaise lorsque vous voulez séduire une femme qui vous plait.

Aujourd’hui, je vais vous donner un principe simple que vous pouvez mettre en oeuvre pour vous débarrasser de votre anxiété.

L’anxiété à l’approche : un phénomène naturel

Vous le savez, je cesse de proclamer que l’approche directe est non seulement l’approche de la séduction qui est la plus naturelle, la plus efficace, mais aussi la plus simple.

Cependant, l’approche directe est également un style de séduction qui a tendance à générer beaucoup d’anxiété chez le séducteur qui n’en a pas encore la maîtrise, d’autant plus si ce dernier n’a pas eu beaucoup l’occasion de fréquenter et de séduire des femmes au cours de sa vie.

En fait, cette anxiété, que vous pouvez ressentir lorsque vous avez séduisez une femme, par exemple, si vous êtes si intimidé que vous en perdez vos mots, ou si vous appréhendez encore trop le fait de l’aborder dans la rue, par manque d’habitude, est un phénomène qui est tout à fait naturel.

Cette façon de séduire n’est pas considérée comme étant une norme de société. En dehors des quelques personnes qui s’intéressent profondément aux relations hommes-femmes, personne ne séduit de cette manière. Par conséquent, ce comportement est un comportement qui sort des normes classiques de notre société, où l’on ne rencontre des femmes qu’en soirée, à l’université, ou sur Tinder.

Si vous ressentez de l’anxiété lorsque vous abordez des femmes, vous devez déjà comprendre que c’est un phénomène normal pour la très grande majorité des hommes qui décident de sauter le pas.

Mais alors, comment se débarrasser de cette anxiété ?

Tout d’abord, une bonne nouvelle : tant que vous abordez régulièrement, vous vous rendrez compte que cette anxiété aura tendance à s’estomper par elle-même. Il suffit d’ailleurs d’aborder trois ou quatre inconnues dans la rue pour vous rendre compte que généralement, vos deux premières approches seront bien plus difficiles à vos yeux que les suivantes.

Sur le long terme, cette anxiété ne se fera presque plus ressentir, car vous aurez tout simplement installé cette habitude qu’est d’aborder de jolies inconnues.

Ce que je veux faire aujourd’hui, c’est vous donner quelques principes simples pour réduire au maximum cette anxiété, principes que vous pouvez appliquer dès aujourd’hui.

Premier principe : il est inutile de feindre la confiance en soi

En étant direct, vous partez du principe que c’est justement parce que vous assumez vos désirs et votre intérêt, que vous êtes séduisant aux yeux des femmes que vous rencontrez et côtoyez.

Autrement dit, vous créez de l’attraction PARCE QUE vous êtes direct et que vous assumez. Votre franc-jeu est votre arme principale, et non votre confiance en vous.

A partir du moment où une femme se rend compte qu’en fait, non seulement vous êtes direct, mais surtout que vous êtes l’un des rares à assumer à 200% votre intérêt, alors nul besoin de chercher à paraître confiant. Et j’insiste sur le paraître.

OUI, être confiant est séduisant, et je ne prétend pas le contraire ici, mais nous ne sommes pas tous égaux. Certains seront naturellement confiants, tandis que d’autres auront plus de mal à gérer leurs émotions.

Ce qui est par contre sûr et certain, c’est que feindre la confiance en soi est en fait le meilleur moyen de rendre son interaction moins naturelle et moins authentique : croyez-moi, la très grande majorité des femmes soit s’en rendra compte, soit vous prendra pour quelqu’un d’un peu bizarre et vous risquez de la mettre plus mal à l’aise qu’autre chose.

En voulant feindre la confiance en vous, vous n’êtes plus dans l’instant présent : vous cherchez à plaire au lieu d’assumer.

La confiance en soi ne se prétend pas : elle se construit brique par brique sur le long terme, en travaillant sur votre style de vie.

Deuxième principe : votre anxiété est naturelle, assumez-là également

Je le disais un peu plus haut : l’anxiété à l’approche est un ressenti naturel.

Par conséquent, pourquoi chercheriez-vous à dissimuler cette anxiété ?

Et si, au lieu de vouloir dissimuler au maximum cette anxiété (sachant que, je le rappelle, le seul moyen de vous en débarrasser est de prendre l’habitude de régulièrement rencontrer de nouvelles femmes), vous assumiez AUSSI cette anxiété, en acceptant le fait qu’elle fasse partie de vous ?

Une femme, d’autant plus une femme que vous ne connaissez ni d’Ève ni d’Adam, ne vous en voudra jamais d’être légèrement intimidé à l’idée d’aller à sa rencontre. Au contraire même, elle trouvera cela certainement infiniment plus naturel (et donc séduisant) que quelqu’un qui arrive en faisant le playboy pour essayer de la mettre dans son lit.

Je le répète : un peu d’anxiété à l’approche loin d’être un élément déterminant de la suite de votre interaction avec une femme. Surtout si vous partez du principe que vous séduisez de manière honnête, simple, sincère, et naturelle.

Voici donc mon astuce :

La prochaine fois que vous ressentez de l’anxiété après avoir abordé une femme qui vous plait, dites-le lui.

Par exemple : « Excuse-moi si je suis un peu mal à l’aise, je n’ai pas vraiment l’habitude de faire ça ».

Cette simple phrase aura non seulement pour effet de rendre votre échange avec cette femme plus honnête et authentique, mais aussi et surtout, elle vous permettra vous-même de vous sentir plus à l’aise.

Cela peut vous paraître un peu étrange de prime abord, mais je vous demande d’essayer de mettre en pratique ce deuxième principe, et de constater par vous-même à quel point il peut détendre un échange où vous vous sentez crispé.

En assumant votre anxiété, et en constatant par vous-même qu’en fait, la jolie demoiselle qui est en face de vous ne sera pas gênée, et au contraire sera flattée que vous fassiez preuve d’honnêteté dans votre approche, que vous-même, vous vous sentirez plus à l’aise par la suite.

Gagnant-gagnant donc.

Votre ami,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.