Natural Seduction

La théorie du nombre en séduction

la-théorie-du-nombre

En séduction, il nous parait parfaitement logique que nos résultats dépendent très fortement du temps que nous consacrons à aller vers les femmes et à les séduire. Ce qui est moins évident, c’est de comprendre que nos résultats en séduction dépendent également du nombre de femmes que nous abordons. Dans cet article, je vais vous parler de la théorie du nombre.

 

Aborder plus pour séduire plus

 

Nous imaginons souvent à nos débuts que la séduction va nous permettre de séduire toutes les femmes. Ce n’est malheureusement pas vrai, quoi qu’en disent certaines personnes. Il n’y a aucune méthode ou technique qui permette de séduire toutes les femmes. Le seul secret pour obtenir plus de résultats, et donc de séduire et de coucher avec plus de femmes, c’est de prendre en compte le facteur statistique : c’est ce que j’appelle la théorie du nombre.

Prenons un séducteur A, persuadé que la méthode et les techniques de séduction permettent de séduire toutes les femmes. Avec cet état d’esprit, ce séducteur prendra son temps et s’acharnera à utiliser toutes ses techniques pour attirer l’attention de sa cible, si celle-ci n’est de prime abord pas intéressée, ou lui résiste trop. Il essaiera donc de persister et de discuter une heure avec celle-ci avant de réussir à prendre son numéro, puis passera deux ou trois rendez-vous avant de réussir à l’embrasser, et encore le même nombre pour réussir à coucher avec elle. Au final, il aura consacré toute son énergie et tout son savoir faire pour réussir à enfin arriver au bout.

Maintenant, prenons un séducteur B, peut être moins expérimenté et avec plus d’appréhension, mais qui prend en compte la théorie du nombre. Au lieu de passer une heure à essayer de convaincre une femme moyennement intéressée de lui donner son numéro, il se limitera à passer cinq ou dix minutes avec elle, avant de s’en aller, quel que soit son résultat. Vous aurez compris qu’en une heure ce séducteur B aura abordé au moins 5 ou 6 femmes, et aura par conséquent, 5 à 6 chances de coucher avec l’une d’elle. Ce qui signifie qu’avec le nombre, il aura réussi en une heure de temps à potentiellement coucher avec 6 femmes, en dépensant beaucoup moins d’énergie à essayer de persister avec une seule.

Alors bien sûr, notre séducteur B ne couchera probablement pas avec les 6 femmes, mais il aura logiquement beaucoup plus de chances de conclure avec au moins l’une d’elle. Cet exemple est également volontairement exagéré, mais c’est pour bien comprendre que le moyen le plus efficace pour obtenir plus de résultats en séduction, c’est qu’au lieu de vous acharner à essayer de séduire une seule femme, persuadez-vous qu’en multipliant vos approches, vous aurez nécessairement plus de résultats.

 

Le nombre : la méthode ultime ?

 

Maintenant que la base de la théorie est posée, intéressons nous concrètement au nombre. En y réfléchissant et en extrapolant, nous pouvons considérer qu’un séducteur expérimenté aura besoin d’aborder beaucoup moins de femmes pour conclure qu’un débutant. Pour autant, un débutant, en abordant un grand nombre de femmes, peut lui aussi espérer avoir un résultat significatif. En fait, il n’y a pas besoin d’être un séducteur pour comprendre qu’au bout d’un moment, en essayant encore et encore, on finit TOUJOURS par avoir du résultat. Tout simplement parce qu’en abordant beaucoup, vous aurez plus de chances de tomber sur une femme intéressée par vous d’emblée.

C’est pour cela que la clé de toute progression efficace en séduction passe nécessairement par le nombre. En fait, c’est un cercle vertueux : plus vous abordez de femmes, plus vous aurez de résultats, plus vous gagnerez en confiance en vous, plus vous serez efficace et séduisant et donc, au final,  moins vous aurez besoin d’aborder un grand nombre de femmes ? Vous suivez ? Ce n’est pas très compliqué à comprendre, mais ça reste malgré tout très puissant.

En fait, vous devez comprendre qu’il n’est pas sage de vouloir faire mouche à tous les coups, mais plutôt de cibler et de dépenser votre temps et votre énergie sur des femmes qui sont déjà intéressées par vous. Vous en ressortirez gagnant à tous les niveaux.

Connaissez votre nombre magique

 

Ce que j’appelle le nombre magique, c’est le nombre de femmes que vous pensez devoir aborder pour tomber sur une femme qui sera d’emblée suffisamment intéressée par vous pour aller au bout (Sixty l’explique très bien dans son livre, 60 Years Of Challenge). Bien sûr, il ne s’agit pas d’un nombre exact, car la séduction n’est pas une science exacte, mais nous pouvons tout de même retrouver des similitudes entre les différents stades de notre progression en séduction.

En fait, le nombre magique peut à mon sens se décliner dans toutes les « phases » de la séduction. Par exemple, si vous étiez surs à 100% qu’au bout de 3 approches, vous pourrez prendre un numéro, je suis certain que vous seriez beaucoup plus apte à aller aborder des femmes qui vous intimideraient sinon. C’est la même chose pour le reste : si vous êtes surs qu’au bout de 20 approches, vous coucherez nécessairement avec l’une d’elles, je suis sur que vous feriez tout pour aborder 20 femmes dans l’après midi !

Encore une fois, ce ne sont pas des nombres exacts, mais en déterminant vos nombres magiques, ils seront suffisamment proches de la réalité pour vous motiver à aller vers les femmes.

 

Cas pratique : Pour vous donner un ordre d’idée, je pense qu’un séducteur avec un peu d’expérience peut espérer obtenir un numéro toutes les 3 ou 4 approches. Le nombre de rendez-vous obtenus ensuite étant lui beaucoup plus aléatoire d’après mon expérience personnelle. Par contre, en réussissant vos rendez-vous, vous pourrez certainement conclure à terme avec 1 femme sur 2 ou 3. Encore une fois, ce ne sont que nombres que je constate dans mon expérience et dans celle d’autres séducteurs expérimentés que je fréquente.  Ne les prenez pas à la lettre.

 

Pour conclure

 

Ne vous faites pas avoir par certaines personnes qui vous vendent des miracles ou du rêve. Le 100% de réussite n’existe pas, et les résultats significatifs ne proviennent que par une pratique régulière de la séduction, et en concevant multiplier le nombre d’interactions que vous avez avec les femmes.

A propos de 
Depuis 2013, j'aide les hommes à apprendre à séduire naturellement les femmes qui leur plaisent, en restant eux-mêmes et sans techniques compliquées. Je crois en une séduction naturelle, honnête, et assumée. Je crois en le fait de devenir un meilleur homme pour être plus séduisant.

4 Commentaires

  1. richard

    30 juin 2013 - 23 h 08 min
    Reply

    Foutaise cette théorie !
    Le but est d’avoir des HB10, pas des HB5 qui coucherons avec nous parce que la valeur qu’elle s’accorde est tellement faible que coucher avec un « séducteur » pour ne pas dire « pua » relèverait du petit miracle. Je n’ai jamais vu des débutant qui en 10 minutes de conversation réussissaient en quelques rdv à coucher avec une HB10.
    Alors oui la théorie marche si l’on considère que l’on veut bien se faire des HB5, mais dans le cas où l’on veut avoir le top level, je préconise sérieusement de passer au moins 30 minutes avec la HB. En 2h30 de temps on est casi assuré d’avoir 5 numéros et 5 rdv derrières qui nous feront moins mal au yeux que d’avoir des 5 devant nous :)
    Au plaisir de te lire :)

    • Famix

      1 juillet 2013 - 0 h 39 min
      Reply

      Bonsoir Richard, merci pour ton commentaire constructif ;)

      Alors alors, pour reprendre 2 points que tu soulignes ici.

      Je suis parfaitement d’accord avec toi sur le fait de viser des femmes qui nous plaisent REELEMENT (j’en ai parlé d’ailleurs lors d’un précédent article). Lorsque je parle de nombre, c’est surtout que je dis qu’il ne faut pas s’attendre à ce que nous arrivions à coucher avec toutes les femmes, et par conséquent, nous devons également penser en terme de quantité, pour justement augmenter nos chances.

      Partant de là, premièrement, je ne pense pas que passer du temps avec une femme lors d’une approche augmente beaucoup nos chances de la revoir. En fait, cela dépend surtout de l’impression qu’on va lui laisser en partant. Si certaines femmes ont besoin de 30 minutes pour se sentir en confiance, alors soit. Par contre, si il suffit de 5 ou 10 minutes de conversation avec une autre pour la mettre en confiance, vouloir volontairement rester plus longtemps peut s’avérer contre productif au final si l’on s’embrouille dans une discussion platonique.

      En fait, tu peux très bien passer 2 minutes avec une femme et la revoir après, 30 minutes avec une autre et qu’elle ne te réponde jamais, et vice versa. Le temps n’est pas LE facteur qui influe sur ton « taux » de revoyure AMHA.

      Deuxièmement, tu parles de HB5 et HB10. Bien sûr, c’est à nous de fixer nos critères de sélection : à chacun de décider de ce qu’il recherche. Pour autant, passer 30 minutes avec une HB 10 comme je l’ai dit précédemment n’augmentera pas forcément tes chances de la revoir. Je préfère par exemple passer moins de 10 minutes et prendre le numéro en laissant une forte impression, ou alors passer 1h avec elle et dans ce cas là aller directement prendre un café.

      Mais c’est assez intéressant, je serais vraiment curieux de savoir si le temps passé avec une femme avant de prendre son numéro augmente beaucoup tes chances de la revoir ? Tu as déjà essayé de faire un peu plus vite et constaté l’inverse ?

  2. richard

    5 juillet 2013 - 23 h 17 min
    Reply

    Re ! Pour tout te dire j’ai testé de passé peu de temps avec une femme. Mais le taux de rdv qui suivait était vraiment plus faible que si je passe 30 minutes avec la fille. En gros c’est du 80 – 20 quand je passe 30 minutes et 20 – 80 quand je passe 5 minutes. Pourquoi ? Parceque personnellement, et je dis bien personnellement, je préfère avoir le temps de placer toutes mes buanderies pour être sûr qu’à la fin de la rencontre elle se dise : « ouah se mec est dingue ». Alors que au bout de 5 minutes elle n’aura pas eu le temps de se créer cette impression. Un jour une fille m’a dit que dans la journée elle s’était fait aborder plusieurs fois mais que j’étais le seule qu’elle avait voulu revoir. Pourquoi ? Parceque les autres avaient passé 5 minutes, ce qui a laissé chez elle une impression de : « une parmi tant d’autres ». Il y en avait que 1 qui avait passé 30 minutes avec elle mais lui n’avait pas réussi à assez se valoriser pour qu’elle veuille le revoir. Ce qui en l’occurrence revient à ce que tu dis dans ton message :  » je ne pense pas que passer du temps avec une femme lors d’une approche augmente beaucoup nos chances de la revoir. En fait, cela dépend surtout de l’impression qu’on va lui laisser en partant.  »
    Pour finir, je ne sais pas si ayant un niveau PUA la capacité à susciter l’admiration en 5 minutes est moins importante qu’un Master Pickup mais pour le moment je préfère passer du temps avec la fille car pour moi c’est cela qui marche le mieux à l’heure actuelle et dont le taux de réussite est important :)

    • Famix

      7 juillet 2013 - 11 h 29 min
      Reply

      Salut !

      C’est bien la preuve qu’il existe de nombreux moyens d’arriver à nos fins, et chacun d’eux est adapté à notre type et à notre vision. ;)

      En fait, tu soulignes ici un point essentiel sur lequel je suis 100% d’accord, c’est que c’est l’IMPACT que tu laisseras à la fille en partant qui favorisera le plus tes chances de la revoir ou non.

      A mon avis, le temps consacré à la création de cet impact positif est variable selon la femme, notre type de « game », le moment etc…

      Tu peux très bien laisser un impact excellent à une femme qui n’a pas l’habitude de se faire aborder, si tu lui plais physiquement et que tu montres que tu as les tripes de lui prendre son numéro de manière élégante en 30 sec.

      Pour d’autres, il te faudra peut être passer 20 ou 30 minutes le temps qu’elle se fasse une bonne idée de toi, notamment pour les femmes qui ont du temps devant elles.

      A nous de voir ce que nous préférons je pense. En général, quand je passe 30 minutes avec une fille, j’en profite pour aller me balader ou prendre un café rapide en terrasse. Cela équivaut à une sorte de semi premier RDV ;).

      Peu importe la manière, c’est l’impact que tu auras qui comptera le plus.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez vraiment apprendre à séduire naturellement les femmes qui vous plaisent ?
De la rencontre au premier rendez-vous, entrez votre adresse mail pour recevoir votre vidéo gratuite exclusive, ainsi que mes meilleurs conseils directement dans votre boîte mail !  
Votre adresse e-mail sera conservée avec la plus grande confidentialité.