Natural Seduction

Comment gérer un debut de relation

comment gerer un debut de relation

Les débuts de relation sont bien souvent assez délicats à gérer. En fait, je considère les débuts de relation comme faisant partie de l’aspect séduction le plus difficile à gérer, et pas uniquement lorsque l’on débute. Voici pourquoi et une manière quelques pistes pour mieux gérer cet aspect-là.

 

Les 3 principaux types de relations

 

Il existe d’innombrables types de relations que vous pouvez entretenir avec une femme. Dans un souci de clarté et de compréhension, je vais dégager 3 grandes tendances : la relation de couple exclusive, la relation ouverte, et la relation sexfriend. Je ne parlerai donc pas des relations purement amicales (qui ne nous intéressent pas dans le cadre de cet article) ni des histoires d’un soir (qui ne sont par définition pas un type de relation).

 

La relation de couple exclusive : la plus simple à comprendre. Vous êtes en couple avec une unique femme, et la relation est considérée comme étant exclusive, c’est-à-dire que ni vous ni elle n’êtes censés aller papillonner ailleurs. (forte connexion affective, et forte connexion sexuelle).

 

La relation ouverte (ou non exclusive) : vous êtes en couple avec une ou plusieurs femmes, et votre relation est définie comme étant ouverte. Vous, comme elle, êtes libres d’aller voir ailleurs. Attention ici, je considère que si vous lui cachez le fait que vous allez voir ailleurs, alors on se retrouve dans le cas de la relation exclusive : situation délicate que je recommande d’ailleurs le moins. (forte connexion sexuelle, connexion affective moyenne).

 

La relation de type sexfriend : Pas besoin de définir ici, vous êtes son ami et vous couchez ensemble (très forte connexion sexuelle, pas de connexion affective).

 

>> Je vous invite à relire ces deux articles concernant les leviers de l’attraction pour plus de détails.

 

Avez-vous remarqué quelque chose ici ? Dans les trois types de relations évoquées, vous partagez avec votre cible une forte connexion sexuelle. En fait, c’est normal : le prérequis indispensable pour faire passer la relation purement amicale que vous avez avec une femme à une relation plus intime (à partir du moment où il y a du sexe, donc) vous vous devez de dégager une aura, et une présence sexuelle pour qu’elle ait envie d’aller plus loin avec vous, et qu’elle vous considère comme un amant/petit ami/sexfriend potentiel.

Pourquoi est-ce que je vous parle de tout ça maintenant ? Pour bien mettre l’accent sur l’erreur majeure que commettent une très grande majorité des hommes.

 

Une mauvaise conception de la relation

 

Cette erreur, c’est celle de se considérer comme engagé dans une relation (et quel que soit le type de relation) avant d’avoir couché avec une femme.

En fait, c’est cette considération qui nous empêche d’agir avec objectivité dans notre processus de séduction : on a parfois tendance à croire que c’est dans la poche parce qu’elle accepte de se laisser embrasser à la fin du rendez-vous, et qu’il suffit de continuer sur cette lancée pour se lancer dans notre relation. On relâche alors nos efforts, et on n’est plus totalement détaché du résultat.

Cette mauvaise conception devient alors une croyance, une croyance comme quoi tout est joué : l’approche, le premier rendez-vous, le deuxième, le troisième et on laisse cette situation dans laquelle on se trouve durer le plus longtemps possible, parce qu’on est dans notre zone de confort.

Cette zone de confort nous est agréable : vous vous sentez effectivement peut être bien avec cette femme, vous partagez peut être des moments agréables, et par conséquent, vous n’avez plus envie de prendre des risques car vous avez peur de perdre ce moment que vous partagez avec elle. Par conséquent,vous ne voulez plus pousser l’interaction plus loin. Ou si vous le voulez, cette volonté reste inférieure au confort dans lequel vous vous retrouvez.

Or, en séduction, je répète qu’il n’existe pas de logique implacable. C’est-à-dire que vous avez beau vous sentir parfaitement en phase et connecté avec cette femme qui vous plait, vous ne pouvez non seulement jamais être sûr que cette attraction sera valable dans le temps, mais aussi, le fait de coucher avec elle pourra alors vous confirmer concrètement que l’attirance qu’a cette femme pour vous existe et va au-delà de la relation purement amicale.

 

A retenir : On ne peut se considérer dans une relation quelconque avec une femme à partir du moment où nous avons déjà couché avec elle.

 

Adopter cette croyance vous permettra d’être tout de suite bien plus détaché du résultat que vous avez, et par conséquent, garder un jugement objectif qui vous aidera à mieux gérer votre début de relation.

 

Le debut de relation, un vrai casse tete ?

 

Un début de relation n’a pas à être considéré comme un véritable casse-tête. Il y a deux choses importantes à retenir pour bien le gérer :

Le premier point, c’est celui dont j’ai parlé plus haut, d’abord dans la tête être détaché du résultat et ne pas se considérer dans une relation trop tôt dans votre interaction. Il n’y a pas de logique implacable en séduction.

Le second point, c’est de savoir où vous en êtes avec votre cible. Je m’explique :

Votre façon d’interagir avec elle, les mots que vous utilisez, la façon dont vous faites progresser votre rapport, la vitesse à laquelle vous le faites progresser sont des éléments qui vous permettront de décider de vers quel type de relation vous vous dirigez.

La seconde erreur que beaucoup d’apprenti-séducteurs ont tendance à réaliser est celle d’uniformiser leur processus de séduction quel que soit leur objectif : vous n’interagissez pas de la même manière avec une femme si vous souhaitez une relation de type sexfriend que si vous voyez en elle une relation exclusive possible.

Pour la première, vous aurez tendance à vouloir escalader plus rapidement. A passer à un stade intime un peu plus vite et d’être un peu plus direct. Pour la seconde, vous voudrez peut être prendre le temps de démontrer vos qualités et de la mettre plus en confiance avant de passer au stade physique. Bref, tant de manières de faire possible pour encore plus de possibilités. Pensez-y.

 

Le plus difficile n’est pas de séduire une femme, mais de la garder sur le long terme.

 

Voici quelques conseils qui vous permettront de mieux cadrer votre début de relation et d’être moins perdu.

 

  • Pour la relation exclusive : ne brulez pas les étapes. Evitez de mettre trop de pression d’un coup à votre nouvelle copine. Je vous conseille de commencer par vous voir 1 à 2 fois par semaine, puis d’augmenter ensuite petit à petit le rythme si vous en ressentez l’envie tous les deux. Entre temps, prenez de ces nouvelles mais je ne vous conseille pas d’échanger trop de textos. Privilégiez toujours le fait de vous voir en face à face, et surtout, ne mettez pas votre style de vie de côté pour elle. Continuez à voir vos amis et à consacrer du temps à vos loisirs.

 

  • Pour la relation ouverte : c’est un peu plus simple. Faites un peu comme au-dessus. Je vous conseille de ne pas vous voir plus d’une par semaine, si vous voulez garder du temps pour vos autres relations.  mais ne mettez jamais en avant le fait que vous êtes en relation ouverte : certains font même l‘erreur d’évoquer ouvertement leurs autres relations… Je vous déconseille fortement de les mentionner, si ce n’est quand vous voulez lui faire comprendre que vous ne souhaitez pas une relation exclusive. Ne revenez jamais dessus par la suite.

 

  • Pour la relation sexfriend : C’est encore plus simple à gérer, vous n’avez à priori aucune contrainte, et donc vous n’avez à lui mettre aucune contrainte. Pour une relation sexfriend qui dure dans le temps, je vous recommande de rester discrets et de garder cela entre vous deux. Vous pouvez bien sûr la voir en dehors et faire des activités agréables ensemble (comme avec une simple amie en fait) mais évitez de lui mettre la pression en voulant afficher votre statut au reste du monde.

 

 

Avec ces quelques pistes, vous verrez que vous vous en sortirez un peu mieux si vous avez encore un peu de mal à gérer les débuts de relation. 

A propos de 
Depuis 2013, j'aide les hommes à apprendre à séduire naturellement les femmes qui leur plaisent, en restant eux-mêmes et sans techniques compliquées. Je crois en une séduction naturelle, honnête, et assumée. Je crois en le fait de devenir un meilleur homme pour être plus séduisant.

0 Commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *