Natural Seduction

Souffler le chaud et le froid pour séduire, vraiment ?

On lit très souvent que souffler le chaud et le froid est une technique redoutable pour séduire une femme.

Que l’on parle de souffler le chaud et le froid, de push and pull, ou de neg, la finalité est en fait exactement la même : parler le langage émotionnel.

Est-ce vraiment une bonne idée ?

Souffler le chaud et le froid, ou comment parler l’émotionnel

Vous le savez, les femmes sont des êtres par nature bien plus émotionnelles que nous autres hommes.

L’erreur de beaucoup d’hommes, c’est de vouloir les séduire de façon rationnelle et logique.

Il n’y a pas de logique en séduction.

C’est d’ailleurs pour cela que les plus rationnels et introvertis d’entre-nous ont de manière générale plus de difficultés à appréhender la séduction de façon naturelle.

Même si l’introversion n’est en aucun cas un défaut en séduction.

C’est aussi pour cela que beaucoup de méthodes de séduction étape par étape, avec des phrases à apprendre par cœur pour séduire sont légions sur internet.

Preuve en est, il est très difficile pour certaines hommes hors de la communauté de séduction, de comprendre pourquoi ils n’arrivent pas à revoir une femme alors que ça s’est très bien passé.

Ou encore, pourquoi être gentil et attentionné ne fait pas tout.

La logique pure voudrait qu’une femme soit intéressée et attirée par quelqu’un de gentil et de sympathique n’est-ce pas ?

Qui voudrait fréquenter un connard fini ou un salaud ?

Si vous vous posez ce genre de questionnements, c’est que vous avez cette tendance (au fond, assez naturelle), de vouloir rationaliser la séduction.

Or, vous devrez comprendre que :

Chercher à rationaliser l’irrationnel vous orientera forcément vers des pistes qui sont soit fausses, soit inexactes ou approximatives.

Souffler le chaud et le froid est en fait simplement la conclusion de la rationalisation de l’irrationnel.

Pourquoi vouloir souffler le chaud et le froid.

Souffler le chaud et le froid, c’est simplement une façon, parmi tant d’autres, de parler ce fameux langage émotionnel.

Souffler le chaud et le froid consiste à varier vos interactions, et à basculer de l’intérêt vers le désintérêt.

Souffler le chaud et le froid n’est pas une attitude qui se fait nécessairement de manière consciente, et en soi, ce n’est pas forcément une mauvaise idée.

Le problème, c’est que beaucoup d’hommes font cela de façon consciente, rationnelle, parce qu’ils ont lu, ou vu quelqu’un d’autre le faire avec succès.

Ils font très rapidement cet amalgame entre : souffler le chaud et le froid, et attraction.

Or, ce qui attire une femme, encore une fois, ce n’est pas la technique en elle-même, mais bel et bien l’activation de leviers émotionnels.

Souffler le chaud et le froid, est-ce vraiment séduisant ?

Au delà même de cette technique, la même question peut se poser au sujet de la plupart des méthodes ou techniques de séduction.

Que l’on parle de « neg », de push and pull, ou de story telling, il s’agit en fait de la même chose : parler le langage émotionnel.

Il n’y a pas de mauvaise ou de bonne technique pour séduire.

Ce que je veux que vous compreniez bien, c’est que l’important n’est pas l’une ou l’autre de ces dernières.

Le plus important, c’est savoir parler aux femmes de manière émotionnelle.

A titre personnel, je n’applique aucune de ces techniques, peut être un peu de story telling, sans vraiment m’en rendre compte car ce sont des histoires (toujours vraies) que j’aime raconter pendant mes rencards, mais ça s’arrête là.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que vous ne devez pas appliquer ces techniques DANS LE BUT de la faire réagir d’une manière ou d’une autre.

Si vous voulez appliquer ces techniques, cela doit venir naturellement et en cohérence avec votre processus de séduction.

Nous ne parlons pas tous le même langage émotionnel, soyez congruent.

Je vois par exemple de nombreux apprentis-séducteurs, qui viennent à peine de se lancer, essayer d’appliquer toutes ces techniques.

Ils veulent impérativement souffler le chaud et le froid, mais cette attitude les trahit, car ils ne sont pas encore à un point où ils sont suffisamment à l’aise avec les femmes pour le faire de façon naturelle.

Lorsqu’ils le font, ils ont finalement peu de chance que cela ait un réel impact, car c’est fait de manière forcée.

La demoiselle devine alors très facilement pourquoi il fait ça, et elle sait que c’est dans un but de la manipuler : échec et mat.

C’est exactement la même chose pour la règle des trois jours : en voulant bien faire, le séducteur débutant va impérativement chercher à attendre 3 jours avant de recontacter cette jolie blonde dont à la réussi à prendre le numéro.

C’est totalement contre-productif, puisque peut-être qu’elle était disponible pour le revoir le surlendemain et qu’il aurait certainement mieux fait de très vitre proposer le rencard, comme j’en parle en détail dans mon guide de l’approche.

En suivant aveuglément certains dogmes, vous vous retrouvez en fait dans la même situation que celle d’avant la séduction : vous avez simplement remplacé des fausses croyances par d’autres fausses croyances.

Vous êtes passé de : « je dois être gentil et attentionné » à « je dois souffler le chaud et le froid » et « je dois lui montrer qu’elle ne m’intéresse pas pour la séduire ».

Sur un coup de chance, oui, ça peut passer.

Mais très souvent, ces techniques ne seront pas adaptées à votre personnalité et à votre façon de séduire.

Laissez moi vous proposer autre chose ici.

N’ayez pas peur d’exprimer toutes les facettes de votre personnalité


Si l’important n’est pas de vous forcer à appliquer des techniques, il est en revanche terriblement efficace et puissant de savoir exprimer l’ensemble de votre personnalité.

En plus du manque de détachement, l’ennui est en effet l’un des plus grand tue l’amour.

Si vous vous comportez sans cesse de la même manière, et que vous ne savez pas varier les registres émotionnels, vous aurez bien du mal à conclure et à donner envie à une femme de rentrer dans votre monde.

Je l’expliquais il y a quelques temps dans cet article, mais il est par exemple tout à fait possible d’être gentil tout en étant séduisant.

Je suis moi-même de tempérament gentil garçon, loin du cliché du bad boy coureur de jupons

C’est d’ailleurs pour cela que, du fait de ma personnalité intrinsèque, les femmes me font très vite confiance.

En revanche, je suis quelqu’un qui, au delà de cette gentillesse qui a su développer une grande dominance.

Elles voient donc là quelque chose de différent : je ne suis pas le gentil garçon qui va la noyer de compliments et de louanges, et attendra sa validation pour tout et n’importe quoi.

Je n’hésiterai pas une seule seconde à faire progresser l’interaction et à être très dominant au lit, même la première fois que je couche avec elle.

Inversement, si vous êtes plutôt perçu comme le bad boy avec un côté séducteur, apprenez à jouer dans d’autres registres.

Donnez lui envie d’explorer toutes les facettes de votre personnalité, c’est bien plus puissant que n’importe quelle technique de séduction.

Votre ami,

Famix

A propos de 
Depuis 2013, j'aide les hommes à apprendre à séduire naturellement les femmes qui leur plaisent, en restant eux-mêmes et sans techniques compliquées. Je crois en une séduction naturelle, honnête, et assumée. Je crois en le fait de devenir un meilleur homme pour être plus séduisant.

4 Commentaires

  1. Seb

    25 mai 2019 - 22 h 03 min
    Reply

    Voilà un point de vue intéressant et original. Je prends note !

    Merci Famix !

    • Famix

      26 mai 2019 - 12 h 17 min
      Reply

      Avec plaisir Seb :)

  2. Franck

    3 septembre 2020 - 9 h 36 min
    Reply

    Bonjour,
    Pour revenir sur les effets du « souffler le chaud et le froid », je sors d’une expérience éprouvante avec une femme qui a sans cesse adopté cette attitude sur moi, alors que c’était elle qui avait eu le coup de foudre pour moi à l’origine. Du coup, je suis effectivement tombé dans ce qui est peut-être un piège bien que je pense que c’était involontaire de sa part (déséquilibrée, paumée?). Par exemple, à l’issue d’une nuit torride et passionnée, je lui avoue enfin que je l’aime. Elle me rétorque aussitôt qu’il ne faut pas que je tombe amoureux d’elle. J’accepte alors bêtement de revoir ma copie pour m’entendre dire sur un énigmatiquement vague ton de reproche quelques jours plus tard que je ne l’aimais pas.

    Autre exemple, au cours de nos échanges par écrit, elle fait monter la pression passionnelle jusqu’à ce que je la suive dans cette voie, puis me reproche froidement l’emportement qu’elle m’a pourtant inspiré.

    Fragilisé par une récente rupture, je suis tombé à fond dans le piège alors que j’en avais pourtant compris le mécanisme sans en connaître la cause: ce qui vous attache à l’autre, c’est souvent le mystère de son comportement vis-à-vis de soi.

    En tout cas bravo pour votre analyse sur la gentillesse, je l’ai souvent constaté, étant de par ma nature gentil, voire trop gentil. Cela ne sert strictement à rien, je dirai même que cela peut avoir l’effet inverse à celui escompté… Quel paradoxe!

    C’est comme l’humour. En général, les femmes disent aimer l’humour chez un partenaire, mais au final on les retrouve généralement en couple avec des mecs ennuyeux. Doté d’un sacré sens de l’humour, je les fais rire sans peine mais me retrouve rapidement rangé dans la catégorie « friendzone ».

    Je pense qu’un excès d’empathie est un écueil qu’il est malheureusement difficile d’éviter quand en « souffre ». Il faudrait pouvoir rester naturel, ce qui est difficile lorsqu’on est séduit car d’une certaine façon, une trop grande sensibilité nous « féminise ». Je n’ai pas de solution.

    Merci pour votre analyse qui corrobore la mienne ce qui me redonne un peu de confiance.
    Franck

    • Famix

      4 septembre 2020 - 15 h 24 min
      Reply

      Bonjour Franck, merci pour ton retour d’expérience.

      Si une femme a l’impression que l’homme lui ait définitivement acquis, ce dernier va au devant de problèmes et d’erreurs de jugement, c’est inévitable.

      Bien comprendre que la logique n’est pas quelque chose qui tienne vraiment la route dans un contexte de séduction : l’émotionnelle primera toujours.

      En ce qui concerne la gentillesse, ce n’est pas nécessairement un mal en soi, j’avais écrit un article à ce sujet ici : https://www.naturalseduction.fr/seduire-gentil-garcon/

      Il faut bien distinguer ce qui plaît à une femme, et ce qui l’attire.
      Ce sont deux choses fondamentalement différentes.

      Bien à toi,

      Famix.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez vraiment apprendre à séduire naturellement les femmes qui vous plaisent ?
De la rencontre au premier rendez-vous, entrez votre adresse mail pour recevoir votre vidéo gratuite exclusive, ainsi que mes meilleurs conseils directement dans votre boîte mail !  
Votre adresse e-mail sera conservée avec la plus grande confidentialité.