Natural Seduction

En séduction, prévisible est presque impossible

Previsible-est-presque-impossible

 

La séduction est un chemin sinueux, un ascenseur émotionnel permanent. Parfois nous vivons des succès inattendus, parfois nous devons nous relever lorsque nous subissons des déceptions (parce que oui, la méthode miracle qui rend séduisant sans jamais subir ni échec, ni rejet, ni peur de l’approche, ni appréhension n’existe pas). Ces émotions intenses que nous vivons peuvent (souvent) avoir un impact sur l’objectivité de nos jugements.

Rester objectif en séduction : une utopie ?

 

Intéressons-nous d’abord à la nature même de notre jugement. Rassurez-vous, je ne vais pas entrer dans un débat philosophique auquel je ne saurais apporter de réponse, mais juste poser les bases de ce que j’entends ici par « le jugement ».

Le jugement dont je parle, c’est la perception que l’on a de notre ressenti sur les événements qui nous arrivent ou que nous provoquons par nous-même. Pour faire plus simple, et pour se ramener au cas qui nous intéresse, c’est notre capacité à juger de l’interaction que nous avons avec une femme.

Comment peut-on être sûr que nous avons jugé ce rapport de la bonne manière ? Lorsque nous observons deux individus d’un point de vue extérieur, on adhère inconsciemment à une perception de comment ceux-ci interagissent, et nous présumons un certain rapport qu’ils entretiennent. Cependant, le regard que nous portons sur leur interaction est souvent bien différent de celui qui est vécu par ces mêmes individus.

 

De la subjectivité du jugement a la prédiction erronée

 

Avec mes élèves, ou amis séducteurs, j’ai tendance à voir que lorsqu’ils interagissent avec une femme, après l’avoir abordé par exemple, le retour qu’ils me donnent est régulièrement différent de celui que j’ai perçu de mon point de vue extérieur.

Si je vous explique cela, c’est pour vous faire remarquer quelque chose de particulièrement important : la perception des événements que nous avons en séduction est toujours biaisée plus ou moins fortement par rapport à la réalité objective des faits.

Alors oui, bien sûr, avec l’expérience, notre jugement s’avère être de plus en plus précis, mais malgré tout, on ne peut jamais en avoir un totalement impartial vis-à-vis d’une interaction.

Un exemple : je ne compte plus le nombre de fois où j’ai abordé une femme qui m’a semblé plutôt froide et imperméable d’entrée de jeu, et qui après quelques minutes, me donne son numéro facilement. Inversement, il m’est arrivé de nombreuses fois d’avoir des réactions très chaleureuses de la part de demoiselles enthousiastes à l’idée de me rencontrer, mais qui finalement refusent d’aller plus loin que la discussion agréable que nous avons eu ensemble.

Parfois, on se dit que c’est « joué d’avance » ou que c’est « déjà gagné ». En réalité, vous ne savez jamais à l’avance si votre flirt aboutira sur quelque chose de concret. J’ai donné un exemple assez simpliste concernant la phase d’approche, mais en réalité, on peut extrapoler cela à n’importe quelle phase du processus de séduction (j’y reviendrai dans quelques instants).

S’il y a une chose à retenir, c’est celle-ci : en séduction, RIEN n’est parfaitement prévisible. On ne sait jamais si elle nous répondra, ni si nous coucherons avec elle au premier rendez-vous ou au cinquième, même si tous les signes disent « oui ». Vous n’en serez sûr qu’au moment où vous « y serez ».

Cela peut sembler assez logique pour certains, mais croyez-moi, lorsque nous sommes emplis d’émotions positives lors d’un de nos succès (par exemple, une prise de numéro très facile et une excellente première impression) on a tendance à vite se projeter dans la suite de notre interaction au lieu de rester détaché de notre résultat (même positif).

L’inverse est également vrai : ne vous donnez pas l’excuse que vous n’avez pas fait une « belle approche » pour ne pas essayer de la recontacter ultérieurement (d’ailleurs, qu’est-ce qu’une belle approche ? Je n’en parlerai pas ici, mais là aussi cela peut être sujet à débat). Là aussi, même conseil, restez détaché de votre impression, et fiez-vous uniquement à votre résultat.

 

A retenir : Ne présumez rien. Jouez vos cartes, et adaptez-vous en fonction, mais en séduction, rien n’est jamais décidé à l’avance.

 

Oubliez (presque) toute votre logique

 

J’ai toujours été quelqu’un de carré, et de scientifique. C’est le cas de beaucoup d’entre nous d’ailleurs, j’ai par conséquent mis beaucoup de temps avant de vraiment bien comprendre ce que je m’apprête à vous expliquer.

Vous le savez très certainement, les femmes ont la particularité d’être de façon générale bien plus émotionnelles que les hommes (encore une fois, je parle de façon générale, et j’insiste bien là-dessus).

Etant guidées par leurs émotions, elles agissent souvent d’une manière qui pourrait nous paraître absolument illogique ou incompréhensible (ce qui n’est pas le cas, ce n’est que notre perception qui est différente, relisez la première partie de cet article si cela vous semble encore un peu flou).

Elle peut par conséquent très bien vous donner son numéro parce que vous lui PLAISEZ objectivement sur l’instant (surtout si vous suivez nos conseils sur les fondamentaux de l’approche directe, n’est-ce pas ?), et par la suite, ne plus donner signe de vie.  Pourquoi ? Parce qu’elle peut finalement se dire, à froid, qu’elle ne vous connait pas vraiment, et qu’elle n’ose pas aller plus loin, parce qu’elle a changé d’avis, parce que son ex est revenu, ou tout autre raison. En bref, vous ne pouvez à ce moment-là rien n’y changer.

Cela peut même se répéter lorsque vous êtes en couple. De nombreux événements peuvent jouer en votre défaveur, et ce du jour au lendemain, sans que vous ayez prévu quoi que ce soit. En étant le meilleur amant du monde, vous réduisez les chances que l’intérêt s’étiole au fur et à mesure des mois, mais vous ne pouvez jamais être sûr à 100% que votre relation durera éternellement. Avec l’expérience, vous apprenez simplement à déceler des signes d’une relation qui stagne, mais vous ne pourrez jamais tout anticiper.

Ce que je veux dire par là, c’est que c’est n’est pas nécessairement de votre faute ! Vous devez bien intégrer cette idée et cela vous aidera à passer certaines périodes difficiles de votre apprentissage de la séduction.

Certains « gourous » de la séduction prônent la séduction parfaite, et vendent cette idée selon laquelle avec la bonne tactique, on arrive au bon résultat. C’est vrai en mathématiques ou en physique, mais en ce qui concerne la séduction, si vous êtes un de nos lecteurs réguliers, je n’ai pas besoin de vous rappeler que c’est surtout de la poudre aux yeux.

Attention non plus à ne pas prendre ce que je dis à l’extrême, et à vous dire qu’au final, ce n’est jamais de votre faute et d’utiliser cela comme excuse pour ne pas vous remettre en question. Bien sûr, il y a toujours à améliorer du point de vue de notre interaction, et de notre approche de la séduction. Mais cette approche ne pourra jamais être « la bonne » ou la plus « parfaite ». Ce qui fonctionnera pour une femme ne le sera pas forcément vrai pour une autre. Retenez bien cela.

 

La solution face au non prévisible : les opportunités

 

Si cet article peut vous paraître un peu décourageant, je vais vous rassurer tout de suite : malgré cet océan d’imprévisible et de non linéarité de la séduction, je vais vous donner matière à vous forger une nouvelle croyance qui vous aidera à surmonter cela (car oui, il faut du temps pour se détacher entièrement de cet état d’esprit logique qui nous est inculqué depuis l’enfance).

Faites l’exercice suivant à partir de maintenant : lorsque vous avez cette impression du « c’est du tout cuit » qui vous vient à l’esprit, dites-vous la chose suivante à la place :

« Ok, ça a bien marché, tant mieux, mais rien n’est joué. »

Cela peut paraître idiot dit comme ça, mais faites-moi confiance et essayez de vous forcer à vous faire cette réflexion. Et surtout, soyez-en convaincu ! C’est plus difficile que cela en a l’air, surtout si vous venez de prendre le numéro d’une demoiselle super sexy qui vous a déjà dit « oui » pour un futur rendez-vous. On ne sait JAMAIS ce qu’il va se passer par la suite.

Au lieu de vouloir « prévoir » vos interactions et essayer de planifier à l’avance, je ne peux que vous conseiller de les vivre pleinement dans l’instant présent, en mettant toutes les chances de votre côté, et ce d’une manière qui ne dépende que de vous : par exemple, en travaillant sur votre look, sur votre présence, sur votre posture, sur votre regard (relire ici notre article dédié au contact visuel).

Si vous ne pouvez pas être sûr de la séduire elle, vous pouvez tout de même mettre toutes les chances de votre côté pour faire en sorte d’aboutir à quelque chose de concret suite à votre processus de séduction.

Jouez également sur les statistiques et sur le nombre (relisez également notre article dédié). Plus vous aurez d’opportunités, en d’autres termes, plus vous rencontrerez de femmes régulièrement, plus vous aurez de chances que cela aboutisse avec au moins l’une d’entre elles et ça, c’est parfaitement prévisible et logique, n’est-ce pas ?

A propos de 
Depuis 2013, j'aide les hommes à apprendre à séduire naturellement les femmes qui leur plaisent, en restant eux-mêmes et sans techniques compliquées. Je crois en une séduction naturelle, honnête, et assumée. Je crois en le fait de devenir un meilleur homme pour être plus séduisant.

0 Commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez vraiment apprendre à séduire naturellement les femmes qui vous plaisent ?
De la rencontre au premier rendez-vous, entrez votre adresse mail pour recevoir votre vidéo gratuite exclusive, ainsi que mes meilleurs conseils directement dans votre boîte mail !  
Votre adresse e-mail sera conservée avec la plus grande confidentialité.